Oxfam : la faim tuera 11 personnes par minute en 2021

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 9 juillet 2021 à 8h30
France Enfants Pauvrete Lutte Faim
2,6%Les dépenses en armement dans le monde ont augmenté de 2,6% en 2020.

L’ONG Oxfam a publié, le 9 juillet 2021, son rapport annuel sur la situation alimentaire dans le monde, et notamment sur la famine. Celle-ci a empiré, en 2021, à cause de la Covid-19 qui est venue s’ajouter aux autres crises que subissent les populations : la crise climatique et les conflits. Ce sont les « trois C » qui conduisent 155 millions de personnes à souffrir de la faim dans le monde.

« Le virus de la faim se propage » : 20 millions de personnes de plus sont touchées

Le rapport, intitulé « Le virus de la faim se propage » et publié par Oxfam le 9 juillet 2021, dresse un bilan accablant de l’impact de la crise sanitaire mondiale : la Covid-19, qui s’est ajoutée aux Conflits et à la Crise climatique, a augmenté de 20 millions le nombre de personnes qui « sont confrontées à des niveaux d’insécurité alimentaire extrêmes ».

Désormais, selon l’Oxfam, 155 millions de personnes dans 55 pays souffrent de la faim, tandis que le nombre de personnes « vivant dans des conditions de famine » a explosé. Il a été « multiplié par six », écrit l’ONG : 520.000 individus sont concernés dans le monde.

La faim tue plus que la Covid-19

Pour marquer les esprits, l’ONG Oxfam s’est essayée à une comparaison avec la crise sanitaire qui a causé 4 millions de morts depuis ses débuts, fin 2019-début 2020. « 11 personnes meurent probablement chaque minute de la faim à cause du cocktail explosif des trois « C » : les conflits, la Covid-19 et la crise climatique », souligne l’ONG dans son rapport. Une estimation, puisque ces chiffres sont impossibles à obtenir ou vérifier.

Mais ces chiffres peuvent être mis en relation à la mortalité du virus qui est inférieure et atteint « 7 personnes par minute », souligne l’Oxfam qui reprend les données de l’université John Hopkins pour la semaine du 14 au 20 juin 2021 durant laquelle 9.967 personnes sont décédées de la Covid-19 dans le monde.

Plus d’argent pour les armes que contre la faim

L’Oxfam met également en avant, dans son rapport, l’absurde des priorités des gouvernements du monde entier : 1.981 milliards de dollars ont été dépensés dans le secteur de la défense et l’armement en 2020, en hausse de 2,6% par rapport à 2019 et, surtout, le niveau le plus élevé depuis 1988 selon le rapport du Stockholm International Peace Research Institute cité par l’ONG. Cette hausse dans les budgets de la défense représente 51 milliards de dollars.

« Cette somme est 6,5 fois supérieure à l’appel humanitaire des Nations Unies pour la sécurité alimentaire de 2021 qui s’établit à 7,9 milliards de dollars. »

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio