Fort rebond des créations d’entreprises en mai

Par Olivier Sancerre Modifié le 15 juin 2020 à 9h20
Insee Creation Entreprises Mai 1
54967Il s'est immatriculé 54.967 entreprises au mois de mai.

La reprise économique passe aussi par l'augmentation des créations d'entreprise. Selon les derniers chiffres de l'Insee, ces créations sont en forte progression au mois de mai.

Au milieu des chiffres catastrophiques qui dessinent un avenir bien sombre pour l'économie française, l'Insee a publié une lueur d'espoir : le nombre de créations d'entreprises a fortement bondi au mois de mai. Les immatriculations, qui avaient dégringolé de 33,4% en avril, sont reparties en forte hausse le mois dernier : +59,9% ! Il s'est créé 54.967 entreprises en mai. Les entreprises classiques affichent une progression particulièrement importante : +64,4%, après une chute de 41,8% en avril. Chez les micro-entrepreneurs aussi, l'heure est au rebond avec une hausse des immatriculations de 56% (contre -24,1% en avril), « sans toutefois retrouver leurs niveaux d’avant la crise sanitaire », prévient l'institut des statistiques.

Les entreprises classiques en forte progression

En mai 2020, en données brutes, la part des immatriculations de micro-entrepreneurs dans le total des entreprises créées au cours des douze derniers mois augmente légèrement pour s’établir à 47,2%. L'Insee explique que le nombre de créations d'entreprises rebondit dans tous les secteurs d’activité. Les activités immobilières affichent une hausse de 130,1%, les activités de transport et entreposage (+122,4%) et le commerce (+88,8%). Les secteurs qui contribuent le plus fortement à la hausse de l’ensemble des créations sont le commerce (contribution de +12,4 points), le soutien aux entreprises (+11,8 points) et les activités de transport et entreposage (+10,4 points).

Recul sur les trois derniers mois

Le tableau est beaucoup moins rose sur les trois derniers mois, de mars à mai, ce qui est logique avec un confinement qui a débuté mi-mars et s'est achevé le 11 mai. Le nombre cumulé d’entreprises créées durant cette période est donc en fort recul par rapport aux mêmes trois mois de l'année dernière : -31%. C'est le secteur du « soutien aux entreprises » qui contribue le plus à cette diminution avec -12.400 créations, soit une contribution de –6,1 points.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.