Pour la France, le jour du déficit écologique sera le 5 mai

Par Olivier Sancerre Modifié le 4 mai 2018 à 23h39
Deficit Ecologique Wwf France 2
2,9Il faudrait 2,9 planètes pour subvenir aux besoins d'une population mondiale consommant comme les Français.

Que se passerait-il si tous les habitants de la planète consommaient comme les Français ? Nous entrerions alors en « déficit écologique » à compter de ce samedi 5 mai.

Ce samedi, nous aurons consommé toutes les ressources naturelles que la Terre est en mesure de produire… en un an. Passé le 5 mai, nous seront donc en déficit écologique. La France connait son « jour de dépassement » de plus en plus en tôt depuis 2015. Le pays n'a pas mis en place de transition écologique suffisamment « ambitieuse », explique le rapport annuel du WWF réalisé avec Global Footprint Network. Une pierre dans le jardin de Nicolas Hulot et de l'exécutif dans son ensemble, alors que la lutte contre le changement climatique et la protection de l'environnement fait partie des priorités du gouvernement.

Mauvais élève

La France est un des mauvais élèves de l'Union européenne, mais elle n'est pas la seule. L'Allemagne et le Royaume-Uni aussi vont connaitre bientôt leur jour de dépassement écologique. D'autres pays font pire encore : la Russie, le Canada et les États-Unis ont déjà basculé de l'autre côté. Ce qui n'est bien sûr pas une raison de ne pas améliorer la situation. Et pour cela, la France doit actionner trois « leviers ».

Transition écologique

Les « deux tiers de l'empreinte écologique des Français sont dus à leur alimentation, leurs déplacements et la consommation d'énergie de leur logement », explique le WWF. Il convient donc de jouer sur ces catégories, ce qui est évidemment plus facile à dire qu'à faire. Mais il y a urgence : le WWF a calculé que nous aurions besoin de 2,9 planètes pour subvenir aux besoins d'une population mondiale qui consommerait comme les Français… Or, nous n'avons pas de planète B.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.