French Bashing : la France accusée de faire couler l’Europe

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 23 juin 2014 à 13h25

Que la situation économique de la France ne soit pas la meilleure qu'elle ait connue dans son histoire, personne ne peut le nier : chômage en hausse, croissance en berne, industrie rachetée par des groupes étrangers... le pays ne va pas bien du tout. Mais de là à dire que la France fait couler l'ensemble de l'Europe, il y a tout de même une marge. Pourtant, c'est ainsi qu'est vu l'Hexagone.

Le French Bashing a de beaux jours devant lui

C'est dans un article du Business Insider intitulé « Parlons un peu de combien est moche la France » (en anglais « Let's talk about how ugly France is ») que la France se voit accusée de tirer vers le bas toute l'économie européenne. Un article écrit à la suite de la publication du nouvel indice PMI de chez Markit.

Il faut dire que selon le Markit Flash Composite Output Index, en juin, la France se porte toujours mal : le PMI est à 48%. Par rapport à mai il a baissé de 1,3% et se retrouve au niveau le plus bas depuis 4 mois selon Markit. Pas de quoi laisser espérer une reprise économique fulgurante du pays dans les quelques mois à venir.

La France, cause de tous les maux en Europe

Si la France va mal, le gouvernement tente de redresser la barre et les effets des différentes mesures de réduction des dépenses publiques couplées avec le Pacte de Responsabilité ne se sont pas encore fait sentir. Forcément, c'est tout nouveau, il faut du temps.

Mais selon Business Insider, la France serait en train de freiner l'ensemble de l'économie européenne, notamment en ayant des résultats économiques bien inférieurs à l'autre moteur de l'Union Européenne : l'Allemagne.

Car les autres pays européens, et notamment les pays les plus frappés par la crise, soit les plus périphériques sont en train de remonter, doucement la pente avec un indice PMI supérieur à la France et même à l'Allemagne.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio