Grève du 18 octobre 2022 : les TER et les RER principalement touchés

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 octobre 2022 à 4h44
Cheque Vacances Billet Train Dematerialise
50%50% des TER ne devraient pas circuler le 18 octobre 2022.

Après la grève dans les raffineries et dépôts de carburant, les Français doivent composer avec une journée de mobilisation interprofessionnelle ce mardi 18 octobre 2022. La SNCF et la RATP seront de la partie, avec des suppressions de trains et un trafic perturbé en France et en Île-de-France. Néanmoins, les TGV devraient être épargnés.

Grève : Un TER sur deux supprimé, les RER en pagaille

L’arrivée, dans la grève, de la SNCF va causer des problèmes pour les salariés qui ne peuvent pas opter pour le télétravail… et qui de plus cherchent désespérément à faire le plein d’essence ou de diesel. Ce sont en effet les trains régionaux qui seront principalement supprimés par l’entreprise : seulement un TER sur deux roulera le 18 octobre 2022, en moyenne en France. La mobilisation exacte dépendra de chaque région et département, ce qui pourrait donner lieu à quelques mauvaises surprises.

De même, les Parisiens doivent s’attendre à des perturbations sur les Transiliens (gérés par la SNCF). Les lignes B et C seront les plus touchées, selon les prévisions de mobilisation, avec 50% des trains en moins. Mais d’une manière générale, à quelques exceptions près comme la ligne K épargnée par le mouvement, il faudra compter sur un train sur quatre de supprimé sur les RER.

Pas d’Intercités de nuit, mais peu de perturbations pour les TGV

Du côté des Intercités, ce seront surtout les trains de nuits qui seront tout simplement supprimés, les 17 et 18 octobre 2022. Autrement, en moyenne, 50% des trains sont annulés, notamment sur les lignes Paris-Limoges-Toulouse et Nantes-Bordeaux. Plus touchées, les lignes Bordeaux-Marseille (75% des trains supprimés) et Clermont-Béziers (aucun train ne circule).

Inversement, les voyageurs ayant opté pour le TGV ce mardi 18 octobre 2022 peuvent avoir l’esprit tranquille, que ce soit pour l’offre OuiGo ou Inoui : peu de perturbations sont à prévoir selon la SNCF. Mais il convient de vérifier auprès du transporteur, en gare ou sur l’application SNCF Connect.

À la RATP, ce sont les bus qui cesseront de circuler

Du côté du métro de Paris, la mobilisation ne devrait pas être au rendez-vous, au point que la RATP annonce un trafic « normal » sur la majorité des lignes. Seules les lignes 6, 12 et 13 devraient connaître de légères perturbations, mais avec moins de 20% des trains supprimés.

Car auprès de la régie des transports de Paris, c’est au niveau des bus que la mobilisation des grévistes va se concentrer : 2 bus sur 3 devraient circuler en moyenne. Et la RATP annonce même l’arrêt total de 9 lignes.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio