Grève des médecins : Qui a raison ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Jean-Claude Bourret Publié le 22 décembre 2014 à 12h59

Le gouvernement de gauche (oui, parce qu'il est bon de le rappeler de temps en temps !) ou les médecins, symboles d'une bourgeoisie de droite ?

Oui, qui a raison ? D'un côté un gouvernement qui fait ce qu'il peut, avec les déficits massifs que l'on connaît, pour donner du pouvoir d'achat aux plus démunis, de l'autre, des praticiens, confrontés tous les jours à l'augmentation de la déresponsabilisation des patients, via la SS .

J'avais raconté ici, il y a quelques années ce que le Président de TF1 m'avait raconté : un jour, il est dans l'ascenseur avec deux secrétaires, qui ne le reconnaissent pas et qui donc parlent librement :

-T'as pris ton mois de congés supplémentaires ?
-Quel mois de congés ?

-Tu te fais porter malade par un toubib, et tu as le droit à quatre semaines payées par la SS!

Le Président n'en revenait pas...

Moi si, car en tant que participant au conseil d'administration, j'avais eu accès aux statistiques de TF1 (années 80)

-Nombre moyen annuel d'arrêts maladie pour les journalistes : 3
-Nombre moyen d'arrêts maladie pour les cadres : 4
-Nombre moyen d'arrêts maladie pour les employés : 29

Alors, le projet du gouvernement de ne pas faire payer du tout ceux qui ont besoin d'aller chez le médecin, apparaît comme un progrès social... ou une dévalorisation d'une profession dont l'image ne cesse de se dégrader...

On connaît les conséquences de la suppression par le gouvernement de gauche de la franchise de 30 Euros pour une première consultation des clandestins : explosion des demandes et creusement du trou de la SS de plusieurs centaines de millions dès la première année...

Comme le dit mon ami médecin, le député socialiste Gérard Bapt : "On ne peut mener une réforme du système de soins contre les médecins."

LEs medecins entament une greve d'une semaine en cette fin d'année 2014.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste, présentateur TV, rédacteur en chef de TF1, de la Cinq, de Radio Monte-Carlo, élevé au grade de Colonel de la Gendarmerie Nationale.