Habitez-vous dans une région jugée « riche » ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 12 juillet 2016 à 10h09
O Carte Region Selon Hollande 570
53 600Le PIB par habitant est de 53 600 euros en Île-de-France.

L’Insee vient de publier un rapport sur le PIB des régions entre 1990 et 2013. Et il en ressort notamment que les inégalités restent importantes !

Des écarts colossaux

Les PIB régionaux par habitant demeurent à des niveaux très différents en 2013 : en métropole, ils s’étendent de 25 200 euros en Nord-Pas-de-Calais-Picardie à 53 600 euros en Île-de-France. En somme, du simple au double ! Mais si l’on inclue les DOM-TOM, et notamment Mayotte, l’écart se creuse encore plus : dans cette île de l’océan indien, le PIB par habitant n’est que de 8 000 euros !

Dans la décennie 1990, la croissance a été soutenue dans l’ensemble des régions françaises : le produit intérieur brut (PIB), a augmenté en moyenne de 2 % par an, de 1,6 % à 2,6 % selon les régions (sources). Les régions de la façade atlantique ont été parmi les plus dynamiques avec celles du pourtour méditerranéen. Ensuite, entre 2000 et 2008, les Pays de la Loire ainsi que la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et l’Île-de-France, ont continué sur cette lancée. Cependant, les premiers signes de ralentissement ont été observés dans les régions de l’Est et du Centre, la croissance annuelle tombant sous la barre des 1 % (figure 1).

La crise laisse encore des traces

Autre enseignement : d’après l’étude, toutes les régions n’ont pas récupéré de la même manière depuis la crise de 2008. D’après l’Institut, dans la majorité des régions françaises, le PIB est presque revenu en 2013 à son niveau d’avant la crise de 2008. Mais les effets de la crise se font encore sentir sur la croissance régionale. En Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et plus fortement encore en Bourgogne-Franche-Comté (- 1 % par an en moyenne), le PIB a ainsi reculé entre 2008 et 2013.

À l’inverse depuis la crise, les PIB de Mayotte et de la Guyane, les moins élevés parmi les régions françaises, croissent à un rythme annuel très important (+4 %). Ces régions étaient déjà les plus dynamiques entre 2000 et 2008. En France métropolitaine, c’est en Corse que la croissance est la plus rapide depuis 2000.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.