La SFI triplera ses investissements dans 18 pays africains post conflit

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Modifié le 17 décembre 2012 à 12h26

Siège de la Banque mondiale à Washington

La SFI (groupe Banque mondiale) prévoit de tripler d’ici 2017 le montant de ses interventions dans 18 pays d’Afrique subsaharien jugés fragiles ou post conflits dont la RD Congo, la Côte d’Ivoire, l’Angola, le Burundi, le Centrafrique, la Guinée, le Tchad, le Liberia, la Sierra Leone, le Soudan du Sud…

L’accompagnement de la SFI se fera sous forme d’investissements, de mise en place de partenariats, de fourniture de services de conseil afin d’améliorer le climat des affaires permettant de bâtir un secteur privé robuste contribuant à la croissance économique de ces pays.

Nena Stoiljkovic, vice présidente des services conseils de la SFI, a déclaré récemment : « Beaucoup de pays africains post-conflit sont un terrain favorable au business et présentent de bonnes opportunités d'investissement. En plus d'investir dans ces pays, la SFI fournit des services conseils pour les aider à améliorer leur climat d'investissement et à stimuler la croissance des PME.»

Parmi les investissements réalisés par la filiale de la Banque mondiale dans les zones post conflit :

- la SFI a investi pour la première fois dans le Soudan du Sud en 2012 en accordant un prêt de 5 millions $ à UAP Properties Ltd afin de boucler le financement d’un immeuble de bureaux de 12 étages ;

- En 2011, la SFI a investi 1 million $ dans Advans Côte d'Ivoire, une institution de microfinance qui vise un portefeuille de prêt de 35 millions $ d'ici la fin de 2017.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

La rédaction d'Economie Matin Afrique