iPhone 6 : les nouveautés cool qu’Apple devrait présenter demain

Par Olivier Sancerre Modifié le 29 novembre 2022 à 10h08

Ce mardi 9 septembre, Apple va jouer une partie de son avenir en dévoilant, à partir de 19 heures (heure de Paris), ses nouveautés pour la fin d'année.

L'iPhone 6, pour en remontrer à la concurrence

Cette année, le constructeur californien compte bien montrer à la concurrence (notamment celle de Samsung, mais également les constructeurs chinois) qu'il reste maître du marché du smartphone. Ainsi, deux modèles d'iPhone 6 seront certainement présentés, qui partagent tous deux une caractéristique : leurs écrans sont plus grands que celui de l'iPhone tel qu'on le connait depuis 2011 et l'iPhone 5.

Un modèle proposera un écran de 4,7 pouces, l'autre un écran de 5,5 pouces. Cette deuxième version sera particulièrement surveillée, car c'est à elle qu'échoit la rude mission d'imposer la marque Apple en Asie, où les clients sont très friands de ce type de grand modèle. Mais en dehors de ces tailles d'écran, qu'est-ce qu'Apple a prévu en plus ?

De la puissance et la NFC en plus

Chaque génération apporte son nouveau processeur, et il n'y a aucune raison de ne pas penser qu'il en irait autrement de l'iPhone 6. Le processeur attendu (qui devrait être baptisé A8) se montrera plus puissant, mais surtout plus économe en matière de consommation d'énergie. Même si les capacités des batteries des deux iPhone 6 seront plus importantes, leurs écrans plus grands consommeront d'autant plus.

Apple devra avoir mis au point des trésors d'optimisation pour tenir au moins une journée. Autre nouveauté plus inattendue : le support de la NFC. Ce composant aura pour mission de permettre le paiement via iPhone, comme il devrait l'être aussi avec l'iWatch. Apple a signé des accords avec les principales sociétés émettrices de cartes de crédit, sans oublier des accords avec plusieurs grands réseaux de distributions (les pharmacies CWS ou le vendeur de vêtements Nordstrom).

Ce système de paiement mobile devrait toutefois se limiter aux États-Unis dans un premier temps, avant sans doute de débarquer en Europe — mais il faudra qu'Apple noue les mêmes types d'accord avec les différents protagonistes de la chaîne, dans tous les pays.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.