Caviar Supremo Putin : Un iPhone gravé à l’effigie de Vladimir Poutine

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 27 juin 2014 à 11h14

Vladimir Poutine est peut-être un chef d'état controversé, il n'en reste pas moins une icône du vingtième siècle. Il a réussi, à coups de publicités et de campagnes médiatiques, à se créer un personnage devenu mythique. Alors pour le célébrer, une société de personnalisation d'iPhone a pensé à en faire un à son effigie le « Caviar Supremo Putin ». Pour un peu plus de 3 000 euros, tout de même.

L'objet ultime du culte de Poutine

Comme on peut s'en douter ce ne sont pas les Américains qui ont lancé ce produit (bien qu'ils pourraient faire de même avec Obama). C'est une société russe, Caviar, qui lance ce nouvel objet de culte.

Caviar estime que « le Président Vladimir Poutine est devenu un symbole de la nouvelle génération, un homme avec une volonté forte et un leader décisif. Les joaillers de Caviar l'ont choisi parmi les plus grandes personnalités de notre temps ». Vous avez dit « propagande » ? Mais non, voyons, c'est sincère !

Vue la description que la société russe fait de Poutine, ce n'est pas étonnant que le « Caviar Supremo Poutine » soit, pour elle, « la meilleure manière d'exprimer son patriotisme ».

L'iPhone à l'effigie de Poutine est tout de même un peu cher

Exprimer son patriotisme, c'est bien, mais c'est encore mieux quand on a de l'argent. Vladimir Poutine a de l'argent (sa fortune est estimée à quelques 40 milliards de dollars) alors ceux qui veulent lui montrer son affection doivent en avoir aussi.

Car le « Caviar Supremo Poutine » n'est pas du tout le smartphone du peuple. Déjà, c'est un iPhone d'Apple, ce qui en fait un objet de luxe même s'il était en version normale. Mais en plus, comme ce sont des joaillers qui y gravent le visage de Poutine, sans doute dans de l'or, le prix est excessif : 3 100 euros pièce.

Quand on aime on ne compte pas, c'est ça l'adage non ?

Mais la question que tout le monde se pose est : est-ce que Vladimir Poutine a un ego tel qu'il va en acheter un exemplaire ? A moins que Caviar ne lui en ait déjà offert un.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio