Jour du dépassement : dès le 13 août 2015 on vit à crédit, on a tout consommé

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 13 août 2015 à 7h39
Jour Depassement Terre Credit Ressources Naturelles Production Catastrophe Ecologie
75%La France veut réduire de 75% ses émissions de gazs à effet de serre à l'horizon de 2050.

La Terre ne produit qu'une quantité limitée de ressources chaque année et les Hommes consomment ces ressources. Dans un monde idéal l'Homme devrait consommer moins de ressources en un an que ce que la Terre produit, sinon c'est la catastrophe. Mais nous ne sommes pas dans un monde idéal et l'Homme consomme beaucoup plus. Et ce jeudi 13 août 2015 il a consommé tout ce que la Terre peut produire. C'est le "jour du dépassement"

Vivre à crédit c'est tuer la Terre et les Hommes

Pauvre Terre... ce n'est pas comme si elle n'y mettait pas du sien. Elle produit ce qu'elle peut en termes d'eau, de bois, d'aliments, d'animaux... mais ce n'est pas suffisant. Comme chaque année l'ONG Global Footprint a défini le "jour du dépassement", ce moment où les Hommes ont épuisé les ressources produites par la Terre en un an.

En cette année 2015 il tombe le jeudi 13 août. Ce qui signifie que dès ce jour-là les Hommes vivent à crédit et que pendant tout le restant de l'année ils consommeront des ressources qu'ils n'ont pas. Ou plutôt qu'ils ont, mais qu'ils arrachent à la Terre.

Le problème ? À force de ce faire la Terre n'aura plus rien. Et quand la Terre n'a plus rien, les Hommes non plus. C'est donc une catastrophe qui s'en suivrait si rien n'est fait.

La situation est de pire en pire

Si en cette année 2015 il faudrait les ressources de plus d'une fois et demi la Terre pour subvenir aux besoins des Hommes, la situation empire. En 2006, par exemple, le "jour du dépassement" avait été fixé au 27 septembre. En 9 ans il a été avancé d'un peu plus d'un mois.

Et s'il n'y a pas de solution viable aujourd'hui, il y a des efforts à faire qui pourraient toutefois aider : en réduisant de 30% les émissions de carbone au niveau mondial, par exemple, on pourrait ralentir le processus. Selon Global Footprint le "jour du dépassement" serait alors repoussé au 16 septembre à l'horizon de 2030.

Ce n'est pas suffisant, certes, mais c'est déjà mieux que rien...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio