Les calculs des partis politiques pour toucher de l’argent public

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Emilia Capitaine Modifié le 12 juin 2017 à 15h17
Candidat Legislative Finanement Public Parti Politique Argent
7 8827 882 candidats ont été présentés au premier tour des élections législatives.

La multiplication de candidats présentés au premier tour des élections législatives (7 882 candidats tout de même !) s’explique par le besoin pour les partis politiques de toucher de l’argent public.

Comment sont financés les partis politiques

Depuis 2003, tout mouvement qui présente au moins 50 candidats en France peut espérer toucher de l’argent public. C’est ce qui a déclenché, à une certaine époque, l’émergence de mouvement farfelus et peu crédibles. Pour toucher de l’argent public, un mouvement doit dépasser au moins 1 % des voix dans 50 circonscriptions. C’est en effet à partir de ce seuil que le financement public se déclenche à condition également que la parité soit respectée, autrement dit, à condition que le parti en question ait présenté autant de femmes que d’hommes dans ce minimum de 50 circonscriptions.

Si ces deux conditions sont respectées, alors, l’argent public peut arriver : chaque voix rapporte 1,42 euro par an, non pas aux candidats, mais aux mouvements qu’ils représentent. Un mouvement qui aurait par exemple obtenu 100 000 voix dans un nombre suffisant de circonscriptions peut sabler le champagne, car ce sont plus de 700 000 euros qui vont tomber d’ici 5 ans... C’est ce qui explique l’explosion du nombre de candidats, plus de 10 en moyenne par circonscription avec parfois des pointes inédites : dans la 2e circonscription de Paris par exemple convoitée par Nathalie Kosciusko-Morizet, il y avait 24 candidats...

Les partis qui dépassent les 50 circonscriptions

En dehors des grands partis connus, et cela inclut le Parti Chrétien Démocrate ou encore Debout la France qui ont présenté le plus de candidats possibles pour accéder au financement public, on trouve par exemple le parti animaliste. S’il était présent dans votre circonscription vous n’avez pas pu les louper car à la place de la photo du candidat c’est un chaton qui était mis en avant… Ses candidats humains étaient présents dans 147 circonscriptions. Si au moins 50 d’entre eux ont dépassés le seuil des 1% au premier tour des élections législatives, ils seront financés par vos impôts.

Autre mouvement qui espère franchir ce seuil : 577 pour la France, qui en fait, ne présentait que 71 candidats. Même chose pour le RPS (Région et peuples solidaires) qui rassemble beaucoup de partis régionalistes sous la même bannière : 202 candidats tout de même. Dernier à franchir ce cap, le parti pirate présent dans 58 circonscriptions. En revanche, l’alliance royale qui n’a aligné que 16 candidats n’accédera pas quoi qu’il arrive au financement public.