Les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité vont fortement augmenter

Par Olivier Sancerre Modifié le 28 juin 2021 à 12h05
Gaz Electricite Hausse 2
9,96%Les prix des tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 9,96% au 1er juillet.

Les factures de gaz et d'électricité risquent de s'alourdir dans les prochains mois pour les abonnés aux tarifs réglementés. Le rebond de l'activité dans le monde propulse les prix vers le haut.

À partir du 1er juillet, les factures de gaz des abonnés aux tarifs réglementés vont augmenter de quasiment 10% (9,96%) ! La Commission de régulation de l'énergie a publié sa recommandation vendredi 25 juin, en expliquant que cette forte hausse est, pour 7,6% des 9,96%, la conséquence directe de la reprise économique mondiale, après de longs mois qui ont vu l'activité reculer en raison de la crise sanitaire. La Commission relève aussi des niveaux bas pour les stocks de gaz, ainsi que des opérations de maintenance en mer du Nord, qui réduisent la fourniture de l'énergie. La production d'électricité, qui consomme également de gaz, est elle aussi en augmentation.

+10% pour le gaz

Enfin, les fournisseurs doivent financer des économies d'énergie via le mécanisme des certificats d'économie d'énergie : ces coûts augmentent eux aussi. Un tiers des consommateurs sont toujours inscrits aux tarifs réglementés du gaz, qui doivent disparaître en 2023. La CRE rappelle toutefois que les prix n'ont augmenté que de 1,1% depuis janvier 2019. Du côté des tarifs réglementés de l'électricité, qui sont souscrits par une majorité de consommateurs, mauvaise nouvelle également : en dix ans, les prix ont augmenté de 50%, a récemment rappelé l'UFC-Que Choisir.

Électricité : +50% en dix ans

Et ce n'est pas terminé. La Commission de régulation a prévenu qu'une hausse des tarifs réglementés de l'électricité était prévue en lien avec le futur tarif d'utilisation des réseaux. Un élément important du calcul des tarifs, qui permet de financer les travaux de RTE (transport) et d'Enedis (distribution). L'augmentation sur la facture pourrait tomber en février prochain : gare à la hausse qui s'annonce douloureuse…

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.