Peugeot renoue avec les bénéfices, après quatre ans de pertes

Par Olivier Sancerre Modifié le 29 juillet 2015 à 23h03
Cledwecwcaayahc
28,9PSA Peugeot Citroën a enregistré 28,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires au premier semestre 2015.

Après quatre années terribles, la période des vaches maigres pour le groupe PSA Peugeot Citroën est-elle finalement terminé ? On peut l’espérer : le constructeur automobile a en effet annoncé, pour la première fois depuis 2011, un bénéfice net pour le premier semestre de l’année.

PSA Peugeot Citroën avait une bonne nouvelle à partager en ce jour de présentation des résultats des premiers six mois de l’année. Durant cette période, la société a enregistré 28,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, un résultat en hausse de 7% par rapport à l’an passé à la même période. C’est déjà bien, mais ce qui est encore mieux, c’est ce résultat net qui s’est établit à 571 millions d’euros, alors que PSA accusait une perte de 114 millions d’euros au premier semestre 2014.

Prudence

Le PDG Carlos Tavares n’a pu que se réjouir des résultats de son entreprise, mais il se montre aussi prudent. « Nous avons bénéficié de vents porteurs au premier semestre, et restons lucides au second semestre ». Le groupe a entamé sa mue au travers, malheureusement, de licenciements, mais aussi d’une restructuration du catalogue des différentes marques de la société.

Peugeot est la marque généraliste, elle propose des véhicules plutôt orientés sport ou « premium », à la manière de la 308 GTI. Citroën vise plus spécifiquement le grand public avec la C4 Cactus. Quant à DS, le positionnement est clair : le haut de gamme, avec par exemple la DS5.

Nouveaux modèles

Le déploiement du catalogue de PSA va passer par de nouveaux modèles, dont six destinés à la Chine d’ici 2016, et quatre pour l’Europe. On attend notamment les C3 Picasso et 3008 pour le marché hexagonal. D’autres véhicules sont attendus comme le SUV DS6 ou les Citroën C3/DS3. Enfin, sur le versant innovation, le constructeur automobile a dévoilé un prototype de C4 Grand Picasso semi-autonome.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.