Pour le FMI moins de croissance et plus d’inflation !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Modifié le 8 octobre 2021 à 13h34
Pexels Skitterphoto 36104
6,25%L'Insee prévoit une croissance de 6,25% en France pour l'année 2021

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Hahahahahahaha. Vous savez qu’au FMI ils ne payent pas d’impôts sur le revenu ? Je parle des collaborateurs. Non seulement ils sont grassement payés mais en plus ce sont des salariés d’agences internationales, alors zou, pas d’impôt ! La vie est belle. Comme ils sont en plus très, très nombreux pour arriver à pondre des prévisions qui arrivent toujours trop tard, je peux vous assurer que côté rentabilité mes poules de cristal sont nettement plus efficaces.

Si nous ne vivions pas dans une période pandémique je pourrais dire sans risquer d’être taxé d’antivaxx, que mes poules ont un bénéfice/risque nettement plus favorable que les nexperts du FMI.

Par exemple, comme ça au hasard mes poules et mes chats, savent depuis plusieurs mois que vu qu’il y a pénurie de croquettes et de graines parce qu’il n’y a plus assez de calèches pour s’assurer du transport ni de voiliers pour traverser les mers avec leurs caisses de marchandises, les prix des croquettes montent de même que celui des graines. Logique vu d’une poule.

Mes poules n’étant pas nées de la dernière pluie, pas plus que mes chats qui comme les chats détestent l’eau et donc la pluie, savent très bien que si les pénuries durent, les usines à croquettes finissent par fermer. Du coup cela fait un trou sur la croissance économique. Logique de poule.

D’un côté nous avons donc moins de croissance mais aussi plus d’inflation car il y a moins de tout et autant de demande de tout. La population de poules voulant toujours ses graines et celles des chats leurs croquettes. Simple.

Evident.

Depuis le début de la pandémie c’était prévisible.

Et donc, là, le FMI se réveille et mes chats ronronnent pendant que mes poules en caquètent de joie poulesque.

La croissance mondiale sera plus faible que prévu et l’inflation risque de durer, selon le FMI

Le FMI va revoir à la baisse ses prévisions de croissance, selon la directrice générale de l’institution. Dans les pays émergents, qui n’ont pas accès a suffisamment de vaccins, la croissance « continue de se dégrader » tandis que les pays riches devraient retrouver leurs niveaux d’avant-crise « d’ici 2022 ». Toutefois, les Etats-Unis et la Chine font face à de récentes incertitudes qui pourraient chambouler leurs économies.

L’embellie économique sera moins forte que prévu. La croissance mondiale va en effet être moins soutenue cette année, a prévenu mardi la directrice générale du FMI. Kristalina Georgieva s’inquiète également du fossé grandissant entre les pays riches qui profitent de la reprise et les pays pauvres affectés par le manque de vaccins et les poussées inflationnistes.

« Nous nous attendons maintenant à ce que la croissance ralentisse légèrement cette année » par rapport à ce que le Fonds monétaire international prévoyait en juillet, a déclaré Kristalina Georgieva, lors d’une conversation virtuelle à l’Université de Bocconi à Milan. L’institution de Washington publiera dans une semaine ses prévisions économiques mondiales actualisées en ouverture des réunions d’automne du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale ».

Hahahahahahahahaha…

N’oubliez jamais que le but n’est pas de vous informer mais toujours d’éviter de vous paniquer, de vous faire peur ou de vous permettre d’avoir une allocation intelligente de vos actifs… .

Il n’y a aucune raison pour nous ayons une forte croissance durable, car c’est… impossible. Si toutes les poules veulent leurs graines en même temps les prix de l’énergie explosent, et cela entraîne une inflation telle que cela débouche sur une récession. Il ne peut plus y avoir de croissance forte en raison de l’indisponibilité d’énergie abondante ET pas chère.

Donc tout se déroule comme prévu et le plan sans accroc comme le disait Hannibal dans l’agence tous risques.

C’est la merde, mais nous nous le savions à l’avance, il faut dire que nous lisons l’avenir dans des poules de cristal, c’est dire que nous avons un avantage évident sur les nexperts du FMI et des banques centrales.

Ne leurs dites pas que l’inflation sera de 10 %… laissez-les le découvrir l’année prochaine !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.