Impôts : Le prélèvement à la source sur l’aire de lancement

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 8 juin 2015 à 7h29
Impot Prelevement Source France Gouvernement Mise En Place 2017
80%80% des Français payent désormais leur impôt par voie dématérialisée.

Parfois encensé, souvent critiqué, le prélèvement des impôts à la source reste dans les cartons du gouvernement. Mieux, il est sorti des cartons pour atterrir en haut des priorités de François Hollande et son équipe qui espère le mettre en place le plus tôt possible. C'est en tout cas ce que le Premier ministre a déclaré samedi 6 juin 2015 lors du congrès du Parti Socialiste.

Mais ne vous attendez pas à ce que votre vie soit plus simple... ni même à payer moins d'impôts.

Le prélèvement à la source avant la fin du quinquennat

Dans les hautes sphères, ça bouge : François Hollande a demandé à Emmanuel Macron et Michel Sapin, à la tête de Bercy, de s'intéresser de plus près au prélèvement à la source. Manuel Valls continue dans cette lancée au congrès de Poitiers du Parti Socialiste : le prélèvement de l'impôt à la source se fera. Peut-être même avant 2017 (car après le gouvernement est loin d'être certain de rester au pouvoir).

Naturellement, il y a des bons côtés ce qui explique que ce type de prélèvement soit très utilisé dans d'autres pays : les impôts sont prélevés avant le versement du salaire d'un salarié ce qui implique que... le salaire net perçu est totalement net. Pas d'impôts à payer par la suite ce qui peut causer un sacré trou dans le budget.

Mais si c'est là quelque chose de bien, comme toujours il y a des potentiels problèmes.

Pas de simplification et une transition pas facile du tout

Le prélèvement de l'impôt à la source ne va absolument pas vous exempter de... remplir votre feuille d'impôts ! Certes, il ne faudra pas mettre autant de côté pour payer les impôts l'année suivante et les impôts seront calculés au jour le jour, mais remplir la déclaration de revenus restera une tâche obligatoire... et pénible.

Autre risque : en entreprise. Le salaire net ayant déjà pris en compte l'impôt deux salariés au même salaire brut pourraient... ne pas avoir le même salaire net à cause des tranches d'imposition. Pire : l'employeur, qui pourra ainsi connaître la tranche d'imposition de ses salariés, pourrait user (et abuser ?) de cette donnée en cas de renégociation de salaire : "Mais si je vous donne 100 euros de plus, vous passez à la tranche d'imposition supérieure... que dîtes-vous de 50 euros ?".

Et puis, surtout... quels sont les risques de couac au moment du changement ? Qui va payer deux fois son impôt cette année-là et devra demander le remboursement à Bercy ? Qui ne paiera rien à cause d'une erreur de calcul et verra ce montant rattrapé par la suite ?

Le dossier est donc complexe et risqué...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio