Réouverture des restaurants et cafés en Île-de-France dès lundi 15 juin

Par Olivier Sancerre Modifié le 15 juin 2020 à 11h42
Restaurants Reouverture Confinement 1
38 EUROSLe plafond quotidien des titres restaurants est passé de 19 à 38 euros.

L'annonce était attendue depuis le début du confinement, mi-mars, par les cafés et restaurants en Île-de-France : ils pourront finalement réouvrir dès ce lundi 15 juin, a annoncé Emmanuel Macron.

Lors de sa prise de parole dimanche 14 juin, Emmanuel Macron a annoncé que l'intégralité du territoire français, à l'exception de Mayotte et de la Guyane, passera en « zone verte ». Y compris donc en Île-de-France, qui était toujours en « zone orange ». Ce passage au vert « permettra notamment une reprise plus forte du travail et la réouverture des cafés et restaurants » en région parisienne. Une nouvelle attendue avec une grande impatience par de nombreux professionnels du secteur de la restauration, désireux de reprendre le travail au plus vite. Les restaurants et les cafés sont également d'importants employeurs, ils participent aussi à la vitalité et au dynamisme de l'économie française.

Déconfinement accéléré

Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, avait appelé à un déconfinement plus rapide : « Plus vite on déconfinera, plus vite on repartira travailler, consommer, voyager, plus vite on sauvera l'emploi », a-t-il fait valoir. Bien sûr, les conditions de réouverture des salles ne permettront pas de retrouver immédiatement une activité au même niveau qu'avant l'état d'urgence sanitaire. Mais la possibilité pour les cafés et les restaurants d'exploiter l'espace public rendu à la circulation des piétons permettra de compenser en partie la réduction des capacités en salle. Le secteur va également bénéficier d'une mesure importante : le relèvement du plafond des titres restaurants.

Relèvement des titres restaurants

Depuis vendredi 12 juin, les consommateurs détenteurs de titres restaurants peuvent dépenser 38 euros par jour, soit deux fois le montant autorisé au quotidien, ce jusqu'au 31 décembre. Le décret, publié la veille de sa mise en place, vise à répondre aux difficultés économiques des restaurants, brasseries, hôtels restaurants, après leur fermeture pendant le confinement et au-delà. Au contraire d'autres secteurs d'activité, les restaurants sont restés portes closes au-delà du 11 mai.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.