Le revenu universel bientôt fonctionnel ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 14 avril 2020 à 15h18
Revenu Universel Crise Sanitaire
1851 eurosJusqu'à la fin de la crise sanitaire, le candidat démocrate aux élections présidentielles américaines, Bernie Sanders, voudrait verser 2 000 dollars (1851 euros) par mois à tous les ménages.

Je profite de la situation inédite que nous traversons pour vous parler d’une utopie qui pourrait demain devenir parfaitement réelle et fonctionnelle.

Vers un revenu universel ?

Je parle bien entendu du rêve du revenu universel, défendu par plusieurs candidats de gauche à la dernière élection présidentielle, mais aussi, en son temps, par l’ancienne ministre du Logement de Nicolas Sarkozy, Christine Boutin. Preuve s’il en est que le sujet, l’idée, transcende les clivages politiques.

Jusqu’ici, le revenu universel semblait impossible à mettre en place, faute d’argent pour le financer. On ne savait pas où le trouver, dans quelle poche le prendre. Mais l’injection massive de milliers de milliards de dollars et d’euros dans l’économie mondiale par les banques centrales, des sommes d’argent colossales qui en fait, n’existent pas, sont une pure création informatique, mais aussi et surtout, politique, permet d’envisager le revenu universel autrement.

Le revenu universel : un outil pour traverser la crise

Nous allons peut-être entrer dans une nouvelle ère économique dans laquelle certaines choses ne seront plus soumises à la loi du marché. On pense bien entendu à la santé. Mais cela pourrait tout aussi bien concerner le financement de la retraite, dont le projet de réforme, voici quelques semaines encore, paralysait le pays. Et donc, oui, un revenu universel, pourquoi pas, pourrait aussi être financé par de l’argent créé tout spécialement pour ce seul usage.

Cet Eco Quick n’est évidemment pas un cours d’économie. En revanche, vous dire, ici, dans ce rendez-vous, que ce qui était inconcevable, impossible, hier, le sera peut-être demain pour sortir de la crise, ça, c’est intéressant. Et oui, je vous le confirme : le revenu universel, accessible à tous, identique pour tous, est peut-être possible. En tout cas, il fera peut-être partie de la boîte à outils de sortie de crise.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).