Salaire : Hollande a gagné deux fois plus que Poutine en 2013 #BESTOF

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 15 août 2014 à 5h24

On a beau dire ce que l'on veut de Vladimir Poutine, sur ses méthodes et sur sa manière de gouverner la Russie, il n'empêche que, sur certains points, les élus français pourraient prendre exemple sur lui. Surtout au niveau du salaire qui n'est vraiment pas excessif pour un chef d'Etat.

Poutine est moins payé que ses conseillers et ses ministres

Personne ne sait vraiment combien d'argent a Vladimir Poutine. Selon une enquête de début 2012, le chef d'Etat russe aurait une fortune estimée à 500 millions de dollars. Mais elle est peut-être plus importante.

Toutefois, en ce qui concerne son salaire, Poutine reste modeste. En 2013, Vladimir Poutine n'a déclaré que 74 000 euros de revenus (3,7 millions de roubles), soit 6 166 euros par mois, tandis que son premier ministre, Dmitri Medvedev, aurait gagné un peu plus : seulement 85 800 euros (4,3 millions de roubles).

En comparaison, en France, François Hollande et Manuel Valls, touchent, chaque mois, 14 910 euros bruts (12 696 euros nets). Un salaire, qui, sur l'année, devient 178 920 euros bruts. Et dire que François Hollande a baissé son salaire de 30% par rapport à Nicolas Sarkozy...

Poutine triple son salaire

Si le Président français touche plus de deux fois le salaire du président russe, cela ne va pas durer. Car, récemment, un décret publié par le gouvernement de Moscou a multiplié le salaire du Président et du Premier Ministre par quasiment trois. La raison ? ils doivent rattrapper le retard puisque les deux plus importants hommes du pays n'ont pas vu leur salaire augmenter ces dernières années comme ce fut le cas pour les autres élus du pays.

En 2014, Poutine et Medvedev vont toucher 2,65 fois plus qu'en 2013 soit 196 100 euros par an pour le premier et 227 370 euros pour le second.

De quoi rétablir une sorte d'équité entre les chefs d'Etat russes et français (Barack Obama, lui, touche 288 094 euros par an au titre de son poste de Président des Etats-Unis).

Article initialement publié le 14 avril 2014

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio