La Sécu ne perdra « que » 9,1 milliards en 2016

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 7 juin 2016 à 10h05
Deficit Sante Secu France 2016 Prevision Budget
600 MILLIONS €Le déficit de la Sécu devrait être 600 millions d'euros inférieur que prévu en 2016.

Bonne nouvelle pour le gouvernement et pour les finances de l'Etat : il y a quelque chose qui se passe bien, même mieux que prévu. La réduction du déficit de la Sécurité Sociale continue d'avancer et il accélère. Bon, la Sécu reste déficitaire de plusieurs milliards d'euros en 2015, selon le rapport intermédiaire de la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale (CCSS) qu'a pu consulter l'AFP, mais c'est moins qu'annoncé en 2015.

Un déficit aussi peu élevé, ça fait plus de dix ans que la France ne le connaît pas !

Le succès des mesures d'économies de Marisol Touraine pour réduire le déficit de la Sécu est indéniable... mais il reste des efforts à faire, des médicaments à dérembourser, des remboursements à réduire, des honoraires à ne pas payer... car si le déficit sera, en 2016 et si tout va bien, le plus bas que la France ait connu depuis 2002, il reste très élevé.

9,1 milliards d'euros : c'est le montant du déficit de la Sécu désormais attendu pour 2016. Par rapport à ce qui avait été prévu en 2015, ça fait 600 millions d'euros de moins. Mais le trou reste de plusieurs milliards d'euros et les réformes ne sont pas terminées.

Il faut admettre que par rapport aux 13,2 milliards d'euros de déficit de 2014 et aux 10,6 milliards de 2015, la situation s'améliore.

Réduire les dépenses de santé de la Sécu

Comment la Sécu réussit ce tour de force ? En limitant l'Ondam, Objectif national des dépenses de santé, à 1,8 % pour 2016... soit un niveau jamais vu depuis 1998. Mais quand la Sécu réduit ses dépenses, ce n'est pas que les frais de santé des Français baissent. Juste les remboursements... en somme, toute économie réalisée par la Sécu (ou presque) se répercute sur le portefeuille des ménages.

Pas étonnant, dans ce cas, que la branche maladie ne devrait être en déficit que de 5,2 milliards d'euros en 2016, contre 6,2 milliards attendus précédemment. La branche famille, de son côté, devrait réduire son déficit de 500 millions, à 1 milliard d'euros. Un réduction rendue possible, par exemple, par la modulation des allocs...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio