La SNCF se lancera à l’assaut du marché espagnol en décembre

Par Olivier Sancerre Modifié le 14 avril 2020 à 11h53
Renfe Sncf Espagne Ouigo 1
15La SNCF a obtenu un lot de quinze allers-retour quotidiens entre Madrid et plusieurs régions espagnoles.

C'est en fin d'année que la SNCF commencera à faire circuler ses trains à grande vitesse sur le réseau espagnol. Le groupe français a signé ce lundi avec le gestionnaire des voies ferrées du pays.

Malgré le coronavirus et les mesures de confinement, la SNCF a tenu à signer ce lundi 11 avril, à distance évidemment, l'accord avec l'Adif, le gestionnaire public des voies ferrées espagnoles. L'enjeu est d'importance : lancer le TGV à l'assaut du marché espagnol ! En octobre dernier, la SNCF obtenait un lot pour cinq allers-retours quotidiens entre Madrid et la Catalogne, cinq entre Madrid et la région de Valence, et cinq autres entre Madrid et l'Andalousie. La semaine dernière, le transporteur recevait le feu vert de l'autorité de la concurrence espagnole. Le calendrier, fixé avant la crise sanitaire, est respecté et la SNCF entendait bien signer l'accord ce lundi.

Un accord signé malgré le coronavirus

Alain Krakovitch, directeur général de Voyages SNCF (la branche qui s'occupe du TGV), a confirmé sur Twitter qu'il y aurait bien la signature. Il ne voit aucune raison de modifier quoi que ce soit, a-t-il ajouté. « Ça nous permet, dans notre planning, de tenir un lancement en décembre, si on peut tenir décembre », admet-il. Il peut en effet « y avoir d'autres aléas dans le cadre de la crise actuelle qui feraient qu'on ne tiendrait pas décembre ». Des aléas aussi bien du côté espagnol que du côté français d'ailleurs, le coronavirus frappant aussi fort des deux côtés des Pyrénées.

La SNCF pas seule en piste

La SNCF fera rouler ses trains à bas coût Ouigo, dont le nom pourrait d'ailleurs changer pour mieux s'adapter au marché espagnol. Les TGV de la SNCF seront concurrencés par une offre « low cost » que Renfe aurait dû lancer le 6 avril. Un autre concurrent, Ilsa (fruit de l'alliance entre l'italien Transitalia et l'espagnol Air Nostrum), attaquera le marché espagnol en janvier 2022. Renfe et Transitalia pourront également tenter de se lancer sur le marché français du TGV dès la fin de cette année, la SNCF devant partager des créneaux de circulation à partir du mois de décembre.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.