SNCF : des salariés traités de « racaille », de « stupide », de « conne »…

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 30 novembre 2016 à 6h13
Sncf Management Commentaire Insulte Donnees Personelles
31,4 MILLIARDS €En 2015 la SNCF a réalisé un chiffre d'affaires de 31,4 milliards d'euros.

Décidément, les grandes entreprises ont besoin de revoir leurs méthodes de management ou, au moins, la sécurité de leurs méthodes douteuses. Après les fichiers clients problématiques chez Boulanger, que la CNIL a sanctionnés, voici le document interne qui insulte des salariés de la SNCF. Va-t-il y avoir une suite à l’affaire ?

Un document oublié gare Saint-Lazare à Paris…

L’information est révélée par Le Parisien ce 29 novembre 2016 mais l’affaire remonterait à la mi-novembre 2016 : la CGT et Sud Rail, syndicats de la SNCF, auraient découvert un document interne de l’entreprise abandonné dans un des locaux de la gare Saint-Lazare à Paris. Rien de grave, en somme, si ce n’est que la teneur du document n’a rien de professionnel.

Selon les syndicats, sur ce document il y avait des données personnelles sur 25 agents de départ de la gare. Ces agents sont ceux qui donnent le feu vert au train pour partir, avec leur coup de sifflet traditionnel. Des agents de la SNCF en bonne et due forme, donc, qui n’ont pas eu le traitement convenable qui sied à une entreprise.

Le document présente en effet non seulement des données personnelles telles que le statut familial, les noms et prénoms… mais également des commentaires particulièrement hors de propos. Certains sont qualifiés de « roi de l’embrouille », certains sont insultés de « stupide » ou « un peu conne », d’autres sont quasiment racistes comme « racaille bas de plafond » ou « vient du fond de la campagne ».

Un document écrit entre deux dirigeants ?

La SNCF s’est excusée dès le 15 novembre 2016, au lendemain de la découverte, auprès du personnel. Selon la direction, ce document pourrait avoir été établi par un dirigeant de proximité à l’intention de son successeur. « Une enquête a été ouverte » a déclaré la SNCF par courrier à ses salariés de la gare Saint-Lazare.

La question reste, toutefois, de savoir si un tel document n’est que le fait d’un dirigeant local ou si des informations, et surtout des commentaires, de cette nature sont habituels à la SNCF. Si tel était le cas, il y aurait un problème de management grave qui pourrait conduire à des plaintes de la part des salariés ainsi que des sanctions pour l’entreprise.

Le Parisien, qui a interrogé le syndicat Sud Rail, relate que ce dernier aurait déjà trouvé en 2013 des fiches similaires… laissant entendre qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé. Mais seule une enquête peut le dire.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio