Uber : la grève suspendue jusqu’à début janvier

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 décembre 2016 à 18h02
Uber Chauffeurs Greve Treve 2
25%La commission prélevée par Uber sur chaque course est de 25%.

Les utilisateurs des services de VTC peuvent souffler en cette fin d’année : les chauffeurs en grève contre Uber ont décidé de poursuivre la « trêve des confiseurs » jusqu’à début janvier.

Mi-décembre, plusieurs centaines de conducteurs ont lancé un mouvement de protestation contre le numéro un mondial du VTC, l’américain Uber. Ce dernier a augmenté sa commission, passée de 20% à 25%, tout en baissant le prix minimum de la course (6 euros au lieu de 8 euros auparavant). Des rassemblements ainsi que des opérations escargot menées près des aéroports parisiens ont poussé le secrétariat d’État aux Transports à organiser des négociations entre les deux parties.

Une trêve des confiseurs qui dure

Uber n’a pas voulu revenir sur sa commission, mais en revanche l’entreprise a mis en place un fonds de soutien aux chauffeurs en difficulté, abondé à hauteur de 2 millions d’euros (les conditions d’octroi restent encore floues). De leur côté, les organisations représentant les chauffeurs ont décidé de mettre leur mouvement entre parenthèses le 23 décembre, avec une reprise de leur grève ce mardi 27 décembre.

Les chauffeurs restent vigilants

Mais finalement, le mouvement de protestation ne reprendra pas avant début janvier, ont annoncé ces organisations. Elles appellent toutefois à la mobilisation « après les fêtes » et demandent aux chauffeurs de poursuivre le boycott de l’application Uber.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.