Un Nu de Nicolas de Staël estimé à plus de 4 millions d’euros aux enchères

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 2 mai 2013 à 14h26

S'il y a bien deux secteurs qui ne connaissent pas vraiment la crise, il semblerait que ce soit ceux du luxe et de l'art. Un Nu de 1953 du peintre Nicolas de Staël (1914-1955) estimé entre 4 et 5 millions d'euros sera mis aux enchères le 3 juin chez Artcurial à Paris, a-t-on appris jeudi auprès de la maison de vente.

Le tableau intitulé "Nu debout" qui représente une femme debout est entré dans la Collection Barbara et Peter Nathan, à Zürich, il y a une cinquantaine d'années. "Nu debout" a fait partie de toutes les grandes rétrospectives mondiales consacrées à Nicolas de Staël. Il est présent dans tous les ouvrages de référence consacrés à l'artiste.
Peint en Provence en 1953, il représente la rencontre du peintre français d'origine russe avec sa muse et amoureuse Jeanne Mathieu. C'est un des rares tableaux qu'il a consacrés au nu à la fin de sa vie.

Ce n'est pas le premier tableau de Nicolas de Staël a atteindre des records. En effet, en décembre 2011, Artcurial Briest-Poulain-F.Tajan avait réalisé un record mondial en vendant un autre nu de Nicolas de Staël, "Nu couché", à 7 millions d'euros.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.