Virgin : le tribunal rejette les offres de reprise

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 10 juin 2013 à 14h51

C'est une mauvaise nouvelle pour les salariés des magasins Virgin Megastore. Le tribunal de Paris vient d'annoncer qu'il rejetait les offres de reprises l'une émanant du spécialiste des loisirs créatifs Cultura et l'autre de Vivarte, groupe multi-enseignes de prêt-à-porter et chaussures (marques André ou La Halle). Le tribunal de commerce de Paris examinera lors d'une audience spéciale le 17 juin la liquidation judiciaire de Virgin, qui semble désormais inévitable. C'est donc un plan social qui attends les salariés de l'enseigne de culture et de divertissment qui subit de plein fouet l'émergence des nouveaux réseaux de distribution par Internet.

Le baroud d'honneur des salariés de Virgin

Le dernier rassemblement des salariés de Virgin ce lundi 10 juin au matin n'aura pas permis de leur laisser un espoir de conserver leur emploi. Les 960 salariés vont donc se retrouver sur la touche en attendant de pointer à Pole Emploi. Il aura donc fallu 6 mois tout juste depuis l'annonce du dépot de bilan pour connaitre le sort des salariés de Virgin. Et c'est donc dans la suite logique du développement du groupe que les magasins français ferment à leur tour après l'Australie, la Grande-Bretagne ou les Etats-Unis.

A lire aussi :
Aurélie Filippetti : le gouvernement "va chercher un repreneur" pour Virgin
Les magasins Virgin vont se déclarer en cessation de paiement

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.