iPhone : enquête de la Justice française pour "obsolescence programmée"

29 ?
Apple a mis en place un programme d'échange des batteries des iPhone
pour 29 euros, au lieu de 89. Suspect ?

Ce n'est pas vraiment une surprise, mais une nouvelle étape importante dans l'affaire du ralentissement volontaire des iPhone dont la batterie donne des signes de fatigue, depuis leur passage sous iOS 11. 

Saisi par une plainte de l'association de consommateurs HOP (Halte à l'obsolescence programmée), le parquet de Paris a confirmé avoir lancé une enquête pour "tromperie", et donc, pour "obsolescence programmée"

iPhone : une enquête pour obsolescence programmée attendue

Les enquêteurs de la DGCCRF, la répresssion des fraudes, vont donc devoir déterminer si le ralentissement volontaire du processeur des iPhone passés sous iOS 11, décidé par le système d'exploitation en fonction de l'état de fatigue de la batterie intégrée, est fait dans l'intérêt des consommateurs comme le prétend Apple, ou, au contraire, est destiné à les pousser à changer d'appareil.


Apple, pour sa défense, affirme en effet que cette mise à jour, et le ralentissement du processeur induit, vise à éviter les extinctions intempestives des iPhone quand ils sont sollicités par une application gourmande en puissance. Et ce, alors même que la batterie n'est pas encore vide. Pour prouver sa bonne foi, le constructeur a annoncé un programme mondial de remplacement des batteries des iPhone dans les Apple Store, à des conditions particuliérement intéressantes.

Apple plaide avoir protégé les consommateurs en ralentissant volontairement les iPhone

Au lieu d'être vendu 89 euros, le remplacement de batterie est proposé à 29 euros, et est accessible sans condition, alors que préalablement, il fallait que l'outil de diagnostic maison confirme que la batterie est à bout de souffle. 

C'est peut-être cette décision subite de proposer le remplacement des batteries à des conditions financières particuliérement attractives qui, paradoxalement, pourrait causer des soucis à Apple. La Justice pourrait penser qu'il s'agit d'une sorte de reconnaissance, au moins partielle, de responsabilité, comme un  mea culpa. 

 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également chroniqueur sur RTL. 

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France puis a passé 9 ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur, avant de fonder Economie Matin en 2004 puis de le céder à un fonds d'investissement espagnol en 2007. Après avoir créé plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), il a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il était rédacteur en chef, avant de relancer en 2012 EconomieMatin.fr sur Internet et sur mobile. 

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) et "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).