Krach boursier : Apple limite les dégâts, Amazon plonge

27 %
Apple a réalisé 27% de son chiffre d'affaires en Chine au second
trimestre.

Un « lundi noir ». C'est ainsi qu'a été vécu ce lundi 24 août par les investisseurs et les boursicoteurs. Le Dow Jones a plongé de 3,53%, le Nasdaq de 3,73%, à Paris l'indice CAC40 de 5,35%, le FTSE anglais de 4,6%, le Dax allemand de 4,7%.

N'en jetez plus : toutes les places financières occidentales sont tombées comme des dominos à la suite du plongeon des Bourses asiatiques, effrayées par les perspectives économiques de la Chine — alors que le gouvernement de Pékin espère toujours 7% de croissance pour cette année, le chiffre devrait se situer, estiment certains analystes, entre 0 et 4%. Malaise sur la scène mondiale, alors que la Chine représente la seconde économique du globe.

Classe moyenne

Parmi les valeurs qui ont beaucoup fléchi, on trouve bon nombre d'entreprises technologiques. La Chine est un marché d'importance pour toutes ces sociétés où la classe moyenne ne cesse de grandir, tout comme ses moyens. Mais la croissance de ces dernières années, bâties en partie sur une bulle immobilière, se flétrit. Et il n'est pas certain que ces nouveaux riches conservent le même pouvoir d'achat dans les prochains mois. D'ailleurs, le marché du smartphone a ralenti au deuxième trimestre.

C'est pourquoi ce sont en particulier les valeurs technologiques qui ont été frappées durant ce lundi noir. Google et Facebook ont lâché 4%, Amazon 6%, Netflix 7%… Seuls Twitter, déjà mal en point, recule de 2,7%, et Microsoft 3%. Une entreprise s'en sort mieux que les autres : Apple.

Perspectives

Tim Cook, le patron du constructeur de l'iPhone, a eu l'intelligence d'écrire dans la matinée, peu avant l'ouverture du Dow Jones, que tout allait bien pour Apple en Chine et mieux encore, que les perspectives étaient excellentes sur ce marché. Il évoque ainsi des activations d'iPhone en force croissance durant l'été, ainsi que des perspectives enthousiasmantes sur le long terme.

Finalement, l'action d'Apple n'a cédé que 2,5% alors qu'elle avait débuté à -11% ! Elle parvient à se maintenir au dessus des 100$ (à 103,15$) alors qu'elle frôlait les 92$. 


A découvrir