Allemagne entre en récession : - 2,2% de PIB au 1er trimestre 2020

6,5 %
La Commission européenne estime à 6,5% la baisse de PIB en Allemagne
en 2020.

Si l’Allemagne affichera probablement à la fin de l’année 2020 une baisse de l’économie parmi les moins faibles de l’Union européenne, les premières estimations ont été publiées par l’institut Destatis, l’équivalent de l’Insee outre-Rhin, pour le premier trimestre 2020. La situation est pire que prévu.

L’Allemagne officiellement en récession

Ce n’est pas une surprise puisqu’aucun pays européen, ni ailleurs dans le monde d’ailleurs, ne s’attend à un PIB en hausse au premier trimestre 2020 : l’Allemagne est officiellement en récession depuis ce 15 mai 2020 avec la publication des chiffres du PIB par Destatis. La récession est qualifiée par deux trimestres consécutifs de baisse du PIB et le pays d’Angela Merkel avait enregistré, au dernier trimestre 2019, une légère baisse de son PIB de 0,1%.

Pour le premier trimestre 2020, toutefois, les estimations ont largement été dépassées : le PIB chute de 2,2% sur la période, et de 1,9% sur un an. « Le pire résultat depuis la crise économique » de 2008, écrit l’institut qui signale que ses estimations parlaient d’une chute de PIB sur un an de 1,6%.

Baisse du PIB de 6,3% en 2020

Destatis a dû revoir également ses prévisions de baisse de la croissance en 2020 : il s’attend désormais à -6,3%, contre -5% selon les premières estimations officielles. Des données en phase avec les estimations de la Commission européenne qui estime que le PIB allemand se contractera de 6,5% en 2020. Une telle performance serait la pire jamais enregistrée par l’institut Destatis depuis le début des calculs, en 1970.

L’Allemagne reste toutefois parmi les pays qui souffriront le moins de la crise économique liée au Covid-19 : selon la Commission européenne, le PIB français devrait reculer de 8,2%, et même plus de 9% pour les pays les plus touchés : Espagne, Italie et Grèce.


A découvrir