Vague à l'AME : en France, plus d'un milliard d'euros pour les clandestins

1 MILLIARD €
L'AME coûte à l'état plus d'un milliard d'euros.

En 2013, le budget de l'AME – Aide Médicale d'État- a augmenté de 43% "en raison de la forte poussée du nombre d'étrangers en situation irrégulière". Son coût pour le contribuable français a explosé à plus d'un milliard d'euros, soit deux fois plus que la prévision de 588 millions d'euros des "experts" socialistes avouée par la ministre de la santé Marisol Touraine !

Qui s'attache à notre AME et la force de payer ?

 

C'est la loi du 15 juillet 1893 qui crée l'Assistance médicale gratuite (AMG), permettant aux malades les plus pauvres (malades, vieillards et infirmes privés de ressources) de bénéficier d'un accès gratuit aux soins de santé. En plus d'un siècle, cette Assistance médicale gratuite (AMG) à destination des plus pauvres en passant par l'Aide Médicale Départementale (AMD) est devenue une Aide Médicale d'Etat (AME) à destination des seuls sans-papier. Et tant pis pour le contribuable «sans-dents» !

L'AME est ainsi la prise en charge à 100 % des soins médicaux, d'hospitalisation et de pharmacie. En bénéficie le clandestin ou l'étranger en situation irrégulière (absence de titre de séjour ou de récépissé de demande), ses ayant droit (enfant ou personne à charge), le placé en rétention administrative ou en garde à vue. Il doit résider en France depuis au moins 3 mois de manière ininterrompue et  sous réserve d'un plafond de revenu : 8 644,52 € pour une personne seule   et 12 967 €   pour deux personnes.  Quoi qu'il en soit, les enfants bénéficient d'une prise en charge à 100% dès leur premier jour en France. C'est heureux.

Si elle a été longtemps un filet de sécurité pour une partie des personnes les plus démunies, leur permettant d'accéder aux soins les plus élémentaires, la gratuité totale reste aujourd'hui un véritable appel d'air pour tous les étrangers qui veulent se faire soigner au frais du si généreux contribuable français, soigner ou simplement héberger dans les chambres d'hôpitaux, certaines municipalités envoyant aux Urgences, des marginaux qu'elles ne veulent plus dans leurs rues.
Interviewée sur le sujet par le Figaro,  le docteur Claudine Blanchet-Bardon, éminente spécialiste des maladies génétiques de la peau, expliquait déjà en 2010 "voir débarquer à sa consultation de l'hôpital Saint-Louis des patients AME venus du bout du monde exprès pour la voir. 'Je vais vous dire comment ça se passe. Ils tapent le nom de leur maladie sur internet au fin fond de la Chine, tombent sur mon nom parmi d'autres et découvrent qu'en France, ils peuvent se faire soigner gratuitement. Ils arrivent clandestinement ici, restent tranquilles pendant trois mois et débarquent à ma consultation avec leur attestation AME, accompagnés d'un interprète. L'interprète, lui, ils le payent.' Le coût des traitements au long cours de ce type d'affection se chiffre en dizaines de milliers d'euros par an."

Qu'à cela ne tienne ! Dès son arrivée au pouvoir, Hollande a abrogé comme tant d'autres, la mesure salutaire prise sous Sarkozy pour préserver notre système de protection sociale. En effet, la loi introduisait dès le 1er  mars 2011 l'acquittement d'un droit d'entrée annuel de 30 € pour les étrangers majeurs. Non seulement cette participation minime qui responsabilisait le patient a été supprimée mais également le paiement du seul euro forfaitaire dont chacun d'entre nous s'acquitte depuis le 1er janvier 2005 sur chaque conditionnement de médicament et lors de tout acte médical.


La vérité s'ils mentent !


Claude Goasguen, député UMP rapporteur de la loi de finances 2014 pour le budget de l'AME s'inquiétait de ne toujours pas avoir reçu les bons chiffres à 15 jours de la présentation de la loi de finances pour 2015. "Malgré mes injonctions, déplorait-t-il, j'ai obtenu peu de réponses, et elles ne sont pas rassurantes."  C'est le moins qu'on puisse dire !

Le Figaro avec l'AFP nous explique "En juin, la ministre de la Santé Marisol Touraine, avait déjà reconnu que les dépenses de l'AME avaient fortement dépassé les prévisions en 2013 en raison de 'la forte poussée du nombre de bénéficiaires'. Le gouvernement avait prévu pour cette année-là une dépense de 588 millions d'euros, et 'les dépenses constatées seront à l'arrivée de 744 millions d'euros', avait expliqué la ministre."
Sans blague, seulement 744 millions d'euros, Madame la ministre ? La "phobie administrative" serait-elle contagieuse ?


De son côté, Le Figaro publiait une Infographie révélant un coût projeté pour 2013 de 818.400 millions d'euros ;  Pas si loin des 744 millions de dépense annoncée aujourd'hui par Marisol Touraine,  oui mais voilà…

Connaissant la propension du pouvoir actuel à maquiller outrageusement la réalité, fions- nous au seul chiffre ne sortant pas du chapeau de Dame Touraine ou de la boîte à outils de son patron, celui qui figure en page 120 du très ronflant et très officiel "rapport annuel de 'performance Santé' (sic), de la mission ministérielle  annexé au projet de loi de règlement du budget et d'approbation des comptes pour 2013"….
Soit plus d'un milliard d'euros, 1 006 770 785 € pour être précise !

Il faut savoir aussi que l'État semble se  servir des faveurs de l'AME pour renflouer les caisses de l'hôpital comme l'explique  le député UMP Dominique Tian au Figaro. Les soins prodigués aux bénéficiaires de l'AME  ne sont pas tarifés à la pathologie (moins cher). "Pour des raisons obscures, l'hôpital facture ses prestations au prix de journée, avec la bénédiction de la Sécurité sociale, puisque ce coût lui sera remboursé par l'État."

Qui veut gagner des milliards ?


Au début de cette année, la Grande Bretagne sucrait les aides médicales aux étrangers hors UE, ainsi ils doivent payer l'équivalent de 90€ pour toute consultation aux urgences. L'an dernier l'hôpital public britannique avait dépensé 2,4 milliards d'euros pour les patients étrangers.
Et chez nous ?

L'État entérine la dérive et c'est le contribuable qui écope encore et encore. Le paquebot France est en train de couler sous le poids de la dette et des déficits. Mais sur la passerelle, c'est open bar : suppression des 30 euros par an et de l'euro par acte, nul besoin d'"entente préalable" avant d'engager des soins importants, princeps 30 à 40 fois plus cher que les génériques demandés car très prisés pour le trafic avec les pays d'origine comme le rappelait Bernard Debré dans sa lettre à la ministre Touraine (Cette anomalie semble avoir été corrigée récemment dans les textes mais qu'en est-il sur le terrain ?),...

"Les personnes en situation irrégulière sont mieux traitées et mieux soignées que celles bénéficiant d'un statut légal"

Familles françaises rackettées, contribuables saignés à blanc, consommateurs surtaxés, entreprises ligotées et terrorisées et ce gouvernement sommé de faire des économies nous annonce la bouche en cœur que le budget de l'AME va être augmenté de 73 millions € pour l'année 2015 ? "Les personnes en situation irrégulière sont mieux traitées et mieux soignées que celles bénéficiant d'un statut légal" déplore amèrement le député Goasgen !

Hollande et sa clique nous parlent de "sérieux" budgétaire. Le sérieux budgétaire, ce serait de contrôler les conditions d'attribution de l'AME et de responsabiliser ses bénéficiaires par une participation financière même symbolique.  Le sérieux budgétaire serait de faire passer l'intérêt général avant les courbettes "diplomatiques". Le 27 avril 2013, l'hospitalisation  (gracieuse n'en doutons pas) pendant  trois mois au Val de Grâce puis aux Invalides d'Abdelaziz Bouteflika est-elle venue grever le budget de l'AME consacré aux pauvres étrangers ?  
Elle avait d'ailleurs fait des jaloux de l'autre côté de la Méditerranée . Vécue comme une injustice, un collectif algérien avait appelé à un rassemblement de soutien aux personnes atteintes de cancer, sous le mot d'ordre "Le Val-de-Grâce pour tous" !
Pourquoi pas finalement ? Au point où on en est !

Si les socialistes veulent être écoutés sinon entendus, qu'ils cessent les bobards, remisent leur fanatisme idéologique,  se plongent sérieusement dans leurs dossiers et prennent les décisions au regard du marasme économique dans lequel ils nous ont plongés … ou qu'ils passent la main.

 

Calculette (Twitter : @LaMutine) pour revolte.exprimetoi.com

 

ECO DIGEST

Les évadés fiscaux n'auront plus une amende de 5 % à payer

Les retraités les plus modestes pourraient recevoir un coup de pouce

[BEST OF] Comment Ségolène Royal a fait perdre plusieurs milliards d'euros à EDF