Assassiné, le Maire de Gdansk en Pologne était un homme de bien

OPINION

Assassiné à 53 ans par un criminel ex-taulard multirécidiviste, Pawel Adamowicz était un homme de bien. Issu de Solidarnosc ennemi juré du socialo-communisme, le maire de Gdansk était libéral, démocrate et conservateur. Elu sous AWS (alliance des partis de Droite héritiers de Solidarnosc), il défendait également les droits des homosexuels, l'éducation sexuelle à l'école et la tolérance à l'égard des minorités. Quoi de plus normal en somme.

Honoré à l’International notamment

par la France : Chevalier de la Légion d'honneur‎ délivré en 2012                                                   

par le Vatican : Saint Jean Paul II lui décerne la « Sainte Croix Pro Ecclesia et Pontifice », distinction dont la traduction signifie « Pour l'Église et pour le Pape. »                                                              

et toute la Pologne, son pays: Croix de la Liberté et de la Solidarité , Croix du Mérite.

Passons au Vanités

Que la bienpensance "progressiste" qui crache sur toutes les valeurs que portait ce malheureux Monsieur Adamowicz, que des Aubry Glucksmann Keller Bureau et consorts reconnaissent l’homme de bien qu’il était n’est que justice.                                                                                                   

Qu’ils oublient tous ces gauchistes de préciser ces quelques «petits détails» déplaisants pour leur boutique, c’est stratégique.

Mais que ces gens dans leurs hommages sur Twitter, tentent de récupérer le meurtre de Pawel Adamowicz pour accabler une Pologne qu’ils détestent et qualifient de fachosphérique,

c’est...  les mots me manquent.

Que Dieu accueille son enfant dans la paix de son amour. Il réconforte sa famille, ses amis et tous nos frères en Jésus Christ de Pologne.


A découvrir