Casino cède six hypermarchés à E. Leclerc

2,4 %
Le chiffre d'affaires de Casino a baissé de 2,4% l'an dernier.

Pour redresser la barre, Casino avait affiché sa volonté de se séparer de plusieurs hypermarchés. Le groupement E. Leclerc en profite pour acquérir six magasins de l’enseigne en difficulté.

Casino va céder au groupe E. Leclerc six magasins « structurellement déficitaires ». Ces hypermarchés sont situés dans les villes de Castelnaudary (11), Saint Grégoire (35), Dole (39) Cholet (49), Anglet (64) et Castres (81). Les adhérents Leclerc devraient pouvoir prendre possession des murs et des fonds d’ici l’été, le temps de procéder aux consultations avec les instances représentatives du personnel. Casino précise que les salariés des hypermarchés conserveront leur emploi sous la nouvelle bannière des magasins. La valorisation de ce parc est d’un peu plus de 100 millions d’euros.

Des hypers qui coûtent cher

Ces six hypermarchés étaient une épine dans le pied de Casino. L’enseigne indique en effet que ces magasins étaient « parmi les moins performants » de son réseau… L’an dernier, ils ont généré un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros, pour un résultat opérationnel courant dans le rouge de 8 millions d’euros. Le groupe E. Leclerc, qui devra relancer l’attractivité de ces hypermarchés, gagne ici de nouveaux magasins ; pour Casino, c’est également une bonne affaire puisque cette cession va permettre d’améliorer la croissance du résultat opérationnel courant de l’activité.

Baisse du chiffre d’affaires

En 2018, Casino a accusé une baisse de ses ventes à 36,6 milliards d’euros (-2,4% par rapport à 2017). Néanmoins, le groupe a pris des mesures pour redresser la barre : la croissance des ventes au dernier trimestre de l’an dernier s’est établie à 1,4%, contre 2% aux trois précédents. Le mouvement des « gilets jaunes » a eu un impact, mais le groupe a su tenir le choc. Le volume d’affaires total, dont les ventes en ligne, ont bondi l’an dernier de 2,8%.


A découvrir