Tout ce qui change au 1er avril 2020

20 DOLLARS
Le baril de pétrole a chuté sous les 20 dollars le 30 mars 2020.

Si la situation de confinement des Français ne change pas le 1er avril, et ne changera probablement pas le 1er mai, il y a des choses qui évoluent. Notamment la revalorisation de certaines aides sociales ou encore le prix du gaz. Petit tour d’horizon.

De nombreuses allocations sont revalorisées

La crise du coronavirus ne change pas fondamentalement certains droits des Français, en particulier en termes d’aides sociales. Ainsi, le 1er avril 2020 l’Allocation adulte handicapé (AAH), l’ensemble des allocations familiales ainsi que la prime d’activité sont revalorisées de 0,3%. Une bonne nouvelle alors que des millions de personnes sont au chômage partiel du fait du Covid-19.

Il en va de même du RSA (Revenu de solidarité active) qui voit son montant passer à 564,78 euros par mois, contre 559,74 euros auparavant. Cela représente une hausse notable de 0,9%.

Dernier changement, et pas des moindres : les bénéficiaires toucheront ces aides le 4 avril au lieu du 6 avril. De quoi permettre de retirer de l’argent pour pouvoir continuer de faire ses courses, par exemple.

Allocation chômage et trêve hivernale

Toujours à cause du Covid-19, les allocations chômage sont maintenues : les bénéficiaires doivent actualiser leur situation sur Internet, via leur espace personnel, mais afin d’éviter d’ajouter une crise sociale à la crise sanitaire, le gouvernement a annoncé qu’il n’y aurait aucune radiation, aucun contrôle, ni aucune sanction pour les chômeurs. Ces derniers ne peuvent en effet pas faire de démarches auprès de leur agence Pôle emploi puisqu’elles sont fermées, et la recherche d’emploi est totalement à l’arrêt du fait du confinement et de la fermeture des entreprises.

Toujours pour éviter une crise sociale, le gouvernement a annoncé que la trêve hivernale, qui devait prendre fin le 1er avril 2020, sera prolongée jusqu’au 31 mai 2020, soit deux mois de plus.

Le prix du gaz en baisse

Dernière bonne nouvelle du mois d’avril 2020, les tarifs réglementés du gaz pratiqués par Engie, et sur lesquels se basent les autres fournisseurs, baissent. Du fait de la chute des cours du pétrole, qui ont atteint des niveaux jamais vus depuis 2001, le prix du gaz chute de 4,4% au 1er avril 2020. En y ajoutant les beaux jours et donc les températures qui augmentent, ce sont quelques économies qui sont à la clé.


A découvrir