La Chine ne fixe pas d'objectif de croissance pour 2020

3,6 %
Le déficit chinois devrait atteindre 3,6% du PIB en 2020.

La décision est autant historique qu’inattendue, les spécialistes prévoyaient qu’un objectif de croissance allait malgré tout être fixé par le gouvernement chinois pour 2020. Mais le Premier ministre chinois, Li Keqiang, a annoncé le 22 mai 2020 que cette année, à cause du coronavirus Covid-19, ce ne sera pas le cas.

Pas d’objectif de croissance pour la Chine en 2020

Si la Chine commence à se reprendre de la crise du coronavirus, qui a commencé à Wuhan, le premier trimestre 2020 a été catastrophique pour le pays avec une chute du PIB de 6,8%, du jamais vu. C’est sans doute ce qui a motivé le gouvernement de renoncer à fixer un objectif de croissance pour 2020. En 2019, la croissance a été de 6,1%, tout juste au-dessus de l’objectif, fixé entre 6% et 6,5%. Une donnée qui, par ailleurs, est loin d’être certaine, la Chine étant soupçonnée de gonfler les chiffres.

Mais l’abandon de l’objectif n’est pas la seule conséquence du coronavirus : le Premier ministre a changé de nombreux autres objectifs que se fixe le parti communiste chinois.

Tous les objectifs revus à la baisse

Si Li Keqiang a déclaré que l’emploi restait la priorité numéro 1 du gouvernement, il fixe désormais le chômage à 6% en 2020, contre l’objectif de 5,5% en 2019. Une décision liée à la baisse du nombre de créations d’emplois prévues : 11 millions de nouveaux postes en 2019, seulement 9 millions en 2020.

Et ce n’est pas terminé : la Chine va voir son déficit exploser. Il est attendu à 3,6% du PIB en 2020, 0,8% de plus qu’en 2019. Au total, 1.000 milliards de yuans s’ajouteront à la dette du pays, l’équivalent de 128 milliards d’euros. Une somme à laquelle s’ajoutent 1.000 milliards de yuans d’emprunt d’État.


A découvrir