Pendant le confinement, les Français ont fait grossir leur bas de laine

75 MILLIARDS
Les Français ont épargné 75 milliards d'euros durant le confinement et
le déconfinement.

Les Français ont garni leur bas de laine durant la crise sanitaire du coronavirus. L'OFCE a fait les comptes : ils ont épargné 75 milliards d'euros en 16 semaines !

Le confinement a fortement réduit la consommation des Français, dont les habitudes d'achat ont été complètement chamboulées par les fermetures de magasins et les restrictions de déplacement. Au lieu de consommer, les Français ont donc décidé d'épargner, et d'épargner beaucoup selon l'OFCE : 75 milliards d'euros en seize semaines, une période qui englobe le confinement (55 milliards) et le début du déconfinement (20 milliards). La consommation a diminué plus fortement que les revenus, d'après l'Observatoire français des conjonctures économiques. Les ménages ont donc pu accumuler beaucoup plus d'épargne que durant la dernière crise de 2008. L'épargne des Français durant cette période exceptionnelle représente 3 points de PIB, soit un peu moins de la moitié des 6,6 points (175 milliards) que l'économie française a perdu durant la crise sanitaire.

Une épargne équivalente à la moitié des pertes de l'économie

L'étude de l'OCDE montre que l'utilisation de cette épargne par les Français durant le déconfinement et par la suite, sera déterminante pour l'économie tricolore. Si l'ensemble de l'épargne forcée était réinjectée dans l'économie, ses pertes pourraient être réduites de moitié ! L'enjeu est donc essentiel, et représente un élément clé pour la reprise de l'activité sur la fin de l'année ainsi qu'en 2021. Néanmoins, les fourmis sont-elles prêtes à se transformer en cigales ? Rien n'est moins sûr. La situation économique pourrait en effet pousser les épargnants à la prudence.

Épargne de précaution

Avec les suppressions d'emplois malheureusement massives qui sont attendues, la vague de faillites d'entreprises et le chômage qui restera à un niveau élevé au moins jusqu'à l'année prochaine, les ménages pourraient en effet vouloir conserver leur bas de laine comme d'un matelas de précaution. La thésaurisation a de beaux jours devant elle, au grand dam du gouvernement qui cherche à ouvrir les vannes de l'épargne sur l'économie.


A découvrir