Covid-19 : davantage de clusters en France, mais l'épidémie reste sous contrôle

37.405
Depuis le début de l'épidémie, au sein des établissements
médico-sociaux, 37.405 cas de Covid-19 ont été confirmés chez les
résidents, et 20.110 parmi les membres du personnel.

Au 2 juin 2020, les autorités sanitaires dénombraient 150 clusters de Covid-19 en France, contre 109 une semaine plus tôt. Le reste des indicateurs poursuit une tendance baissière encourageante.

3 clusters sur 5 ont plus de cinq cas

On s’y attendait : le déconfinement a entraîné une multiplication des contacts entre les personnes. Inéluctablement, l’apparition de « clusters » est devenue une tendance. Pour rappel, un cluster est défini par la survenue d’au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement de personnes, qu’ils se connaissent ou non.

À ce jour, ces clusters sont principalement survenus dans des établissements de santé, des entreprises privées ou publiques et des établissements sociaux d’hébergement et d’insertion, nous apprend l’agence Santé Publique France dans son dernier bilan hebdomadaire. Parmi ces clusters, 66% ont plus de 5 cas. Ils concernent notamment des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité (17% en établissements d’hébergement social et d’insertion, et 6% en communautés vulnérables), des établissements de santé (27%) et plus largement des entreprises (17% en entreprises privées et publiques hors établissements de santé).

L’indicateur « R effectif » est de 0,76 en France

Au 2 juin 2020, 23% des clusters identifiés ont été maîtrisés (suivi des contacts en cours et absence de nouveaux cas 7 jours après le dernier cas), 15% sont clôturés (absence de nouveaux cas 14 jours après la date de début des signes du dernier cas ET la fin de la quatorzaine de tous les contacts). Parmi les clusters en cours d’investigation, 40% ont une criticité élevée.

Autre enseignement notable de ce bilan : pour la première fois, la France révèle l’indicateur « R effectif ». Celui-ci correspond au nombre de personnes qu’une personne infectée infecte à son tour. Au 2 juin 2020, au niveau national l’indicateur « R effectif » est estimé à 0,76, et l’ensemble des R effectif régionaux de France métropolitaine sont inférieurs à 1. Le 15 mars 2020, soit quelques jours avant le pic de l’épidémie, le R effectif national était estimé à 2,8. Lors de la mise en place du déconfinement, le 11 mai 2020, il était de 0,8.


A découvrir