Banque de France : en janvier 2021, l'économie souffre toujours

7 %
L'activité économique française est toujours 7% inférieure à celle
d'avant-crise selon la Banque de France.

Les dernières estimations de la Banque de France parues mercredi 13 janvier 2021, mettent en évidence que l'activité économique française au mois de janvier est toujours inférieure de 7% par rapport à la situation économique d'avant-crise.

Une économie en léger mieux depuis le mois de décembre 2020

Le mois de décembre 2020 a été marqué par un léger rebond de l'économie française. La période des achats de Noël a permis de réduire l'écart d'activité économique d'avant-crise à - 7%, contre une activité économique au mois de novembre 2020 inférieure de 11% à celle de 2019. Un léger mieux qui selon les estimations de la Banque de France, publiées mercredi 13 janvier 2021 devrait se stabiliser au mois de janvier 2021.

Malgré cette légère amélioration du mois de décembre 2020, majoritairement due à la réouverture des magasins pour les fêtes de Noël et du Nouvel An, la Banque de France a estimé que le dernier trimestre de 2020 avait été marqué par un recul de 4% du Produit intérieur brut (PIB), soit un recul de 9% sur l'ensemble de l'année 2020.

Ainsi, la Banque de France estime que le secteur des services est celui qui a fait le plus grand bon d'activité en décembre avec la réouverture de 8.500 entreprises, le secteur de l'industrie connaît également un léger mieux mais le secteur du bâtiment déjà bien relancé, reste stable.

Une stagnation de l'économie au mois de janvier 2021

Le rebond de l'économie ne devrait cependant pas se poursuivre au mois de janvier 2021. La Banque de France estime que l'activité économique des secteurs des services, de l'industrie et du bâtiment va se stabiliser. L'activité devrait donc rester 7% inférieurs au niveau d'avant-crise.

La Banque de France appelle cependant à la prudence, ces chiffres ne peuvent être que de simples estimations, puisque soumis aux aléas de l'évolution épidémique sur le territoire. Cependant, en l'absence de réouverture de certains secteurs comme celui de la restauration, ou bien encore des sports d'hiver l'activité économique risque de continuer à stagner.


A découvrir