[BEST OF] Retraites : de nombreux Français surévaluent le montant de leur future pension

51 %
Seul un Français sur deux (51%) épargne en vue de sa retraite, au lieu
de 59 % en 2010.

De fieffés optimistes. Alors que le système français de retraites est au bord de la faillite, de nombreux Français pensent encore qu'ils vont toucher le jackpot une fois retirés de la vie active. Aïe !

 

 

Montant de la retraite : les cadres sup se fourvoient allègrement 

 

 

D'après l'enquête annuelle CSA pour le Cercle des Epargnants publiée hier, en moyenne, les actifs pensent conserver environ 70% de leur revenu d'activité, une fois rangés des voitures. Ils visent juste, car le taux de remplacement se situe dans ces eaux-là  (70%), sachant qu'il est, dans le détail, de 50% pour les salariés du privé (hors pension complémentaire) et de 75% pour les fonctionnaires.


En revanche, certains se mettent le doigt dans l'œil : si « les catégories populaires évaluent assez justement le pourcentage de leur salaire quand elles seront à la retraite », « les classes moyennes le surévaluent d'une dizaine de points » (à 72%) et « les cadres supérieurs d'une quinzaine de points » -ils comptent, à tort, percevoir 65% de leur salaire- !

A noter qu'il est étonnant que les personnes supposées les plus éduquées et informées sont in fine les plus mal informées en la matière. Il doit y avoir du déni de réalité là-dedans.

1 256 euros en moyenne par retraité


Il faut savoir, au risque de refroidir les ardeurs des uns et des autres, qu'un retraité français touche en moyenne 1 256 bruts par mois, tous régimes confondus (chiffre 2011). Ce chiffre masque de profondes inégalités car un cadre reçoit un montant total de pensions de retraite – cumulé tout au long de sa vie - 2,4 fois plus élevé qu'un ouvrier.

Par ailleurs, le sondage nous apprend que plus des deux tiers des Français (67 %) se déclarent inquiets pour leur future retraite.

Et à la question « A quel âge maximum accepteriez-vous de partir à la retraite », c'est la réponse « 60 ans » qui remporte le plus de suffrages (33%), suivie de « 65 ans » (25%), pour une moyenne de 62,3 ans, conforme à la réalité cette fois (62,2 ans en moyenne en 2012).


Quant aux réformes actuellement envisagées par le gouvernement, les sondés ne savent trop quoi en penser : 31% rejettent toutes les solutions proposées (les connaissent-ils seulement ?), 25% se disent prêts à accepter un nouveau recul de l'âge de la retraite et 24% préconisent le développement de l'épargne retraite. Alors même qu'ils sont de moins en moins nombreux à épargner pour leur retraite. Qui a dit que les Frenchies étaient logiques... ?! 


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.