Le groupe PSA va verser une belle prime à ses salariés

3,88 MILLIONS
Le groupe PSA a vendu 3,88 millions de véhicules en 2018.

C’est Noël en février pour les salariés français du groupe PSA. Le PDG du constructeur automobile aux multiples marques a annoncé le versement d’une prime de performance de plus de 3 800 euros.

Le groupe PSA a connu une belle année en 2018. Fort de ses marques qui séduisent les automobilistes, notamment en Europe, le constructeur a engrangé un bénéfice net record de 2,83 milliards d’euros, un chiffre en hausse de 47% par rapport à l’exercice 2017 ! Le chiffre d’affaires n’est pas en reste, puisque le groupe a enregistré des revenus des 74,03 milliards d’euros l’an dernier : des ventes en progression de 18,9% tout de même. Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall ont écoulé 3,88 millions de véhicules en 2018.

La bonne santé de PSA

Ces chiffres sont impressionnants, ils le sont d’autant plus que le groupe PSA avait déjà affiché une année 2017 tout à fait solide. Les conditions du marché l’an dernier ont de plus été plus difficiles, notamment avec la baisse de la croissance et la mise en place de nouvelles normes antipollution en Europe, à partir de septembre. Mais le constructeur automobile a visiblement su tirer son épingle du jeu. Ce qui amène Carlos Tavares, le patron du groupe, à cette bonne nouvelle pour les salariés français de l’entreprise.

Une prime de 3 810 euros

« Nous allons verser, au titre des résultats de 2018, une prime de performance et d’intéressement de 3 810 euros », a-t-il déclaré au micro de France Info. L’entreprise a pris l’habitude depuis plusieurs années d’octroyer de tels bonus à ses salariés ; en 2017, la somme avait été de 2 660 euros. La prime va concerner tous les salariés qui, en France, ont « un salaire inférieur ou égal à deux smic ».


A découvrir