Les hausses et les baisses du 1er janvier

1,7
La CSG va augmenter de 1,7 point à partir du 1er janvier.

C'est une tradition aussi vivace que les vœux pour la nouvelle année : au 1er janvier, les prix de plusieurs prestations et services augmentent ou (moins souvent) baissent. Petit florilège des principales nouveautés.

Ce 1er janvier 2018 marquera la hausse de la CSG. La contribution sociale généralisée va augmenter de 1,7 point, une hausse qui sera compensée pour 21 millions de salariés par une baisse des cotisations salariales. Résultat : ces derniers vont bénéficier d'une progression de leur pouvoir d'achat, mais en deux temps. D'abord dès janvier, puis cet automne. Le gouvernement a promis aux fonctionnaires une compensation intégrale, quant aux retraités ils seront 60% à voir leurs pensions baisser (les 40% restants, aux pensions les plus modestes, ne sont pas concernés). Le financement de la protection sociale est à ce prix…

Smic en hausse

Le salaire minimum ne bénéficiera pas de coup de pouce en 2018 ; le Smic devra donc se contenter de la hausse mécanique de 1,24% au 1er janvier. Les prix de plusieurs énergies vont fortement varier. C'est le cas des tarifs réglementés du gaz, avec une facture qui va s'alourdir en moyenne de 6,9% en raison de la hausse d'une taxe. Augmentation aussi pour le diesel, qui va subir une hausse de prix de 10%, soit 7,6 centimes supplémentaires par litre. En cause, l'application de la taxe carbone élargie au diesel, ainsi qu'une augmentation de 2,6 centimes due à la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques).

L'énergie coûte plus cher

Les ménages aux revenus les plus modestes — 4 millions en France — recevront au printemps un chèque énergie d'un montant de 200 euros annuels pour régler leurs factures d'énergie. Cette prestation remplace les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité. Enfin, c'est suffisamment rare pour être souligné : certaines cigarettes coûteront moins cher ! Ce sera le cas des paquets de Winston et de Camel, dont les prix baisseront de 20 centimes. Ce sera de courte durée toutefois, puisqu'une augmentation est prévue dès le mois de mars.


A découvrir