Une inflation élevée jusqu'à fin 2022 : le pouvoir d'achat va souffrir

2 %
L'inflation a dépassé les 2% sur un an en France en septembre 2021.

C’est une très mauvaise nouvelle qu’a annoncé Kristalina Georgieva, directrice générale du FMI, sur la chaîne CNBC le 28 octobre 2021 : l’inflation haute sera d’actualité plus longtemps que prévu. Les prix devraient donc continuer d’augmenter, et le pouvoir d’achat être rogné pendant encore plus d’un an.

La situation mondiale ne s’améliore pas : l’inflation va rester élevée

L’analyse faite par le Fonds Monétaire International est toujours la même : les pénuries qui frappent l’industrie et les problèmes logistiques liés au commerce international, auxquels s’ajoute la hausse du prix du pétrole, se poursuivent. Pire : le FMI prévoit qu’ils vont rester d’actualité plus longtemps que prévu… et avec eux leur conséquence principale, la hausse des prix.

Kristina Georgieva, directrice générale du FMI, l’a annoncé. Alors qu’une amélioration était attendue à la mi-2022 par les analystes du FMI, ces derniers estiment que l’inflation élevée pourrait bien durer jusqu’à la fin de l’année 2022. Kristalina Georgieva appelle donc les gouvernements à « être très vigilants sur l’évolution de l’inflation ».

La hausse des prix est loin d’être terminée

L’augmentation des prix a déjà eu des conséquences en France : la revalorisation automatique du SMIC, de 2,2 %, au 1er octobre 2021. Et une nouvelle revalorisation est attendue pour le 1er janvier 2022, bien qu’il soit impossible d’en connaître le taux et le montant pour l’instant.

Mais ce sont surtout les ménages qui vont devoir faire attention et se serrer la ceinture : l’augmentation des prix à la consommation va impacter directement leur budget mensuel et vient s’ajouter aux autres augmentations, notamment des prix de l’énergie ou encore des services.

Or, ces hausses sont la principale inquiétude des Français, selon l’Insee : le 27 octobre 2021, l’Institut de statistiques a rapporté qu’en octobre 2021, « la part des ménages qui considèrent que le niveau de vie en France va s'améliorer au cours des douze prochains mois est en baisse ». L’indice appelé « moral des ménages » est même tombé sous sa moyenne de long terme, fixée à 100, s’établissant à 99 pour le mois d’octobre 2021.


A découvrir