Le covoiturage bientôt remboursé par votre patron ?

400 €
Un chèque pourrait être alloué à un « forfait mobilité durable » de
400 euros totalement défiscalisé.

La ministre des Transports s'est dit favorable à une « aide au covoiturage obligatoire » des entreprises aux salariés, via un chèque annuel.

Les employés pourraient profiter d'un « forfait mobilité durable »

Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFTV-RMC lundi 18 mars, la ministre des Transports souhaite obliger les employeurs à financer la mobilité de leurs salariés. Les patrons devront bientôt financer leurs covoiturages, selon Élisabeth Borne, qui juge la situation injuste pour les employés forcés de se déplacer en voiture et qui, eux ne sont pas indemnisés pour leurs frais kilométriques. 

En effet, pour rappel, les entreprises ont déjà l'obligation de payer 50% du titre de transport en commun de leurs employés. Dans le cadre de la loi sur les mobilités, débattue au Sénat mardi 19 mars, la ministre propose donc d'indemniser le covoiturage par un chèque alloué à un « forfait mobilité durable »  de 400 euros totalement défiscalisé (impôts et cotisations sociales) pour tous ceux qui se rendent au travail en covoiturage ou à vélo.

Vers une aide obligatoire ?

La ministre précise concernant ce chèque, pour l'heure, facultatif : « On a engagé des discussions avec les employeurs pour que ce soit plus systématique, voire obligatoire ». Et Élisabeth Borne de préciser que si la discussion est en cours, elle estime « que chaque Français qui a des difficultés pour ses trajets domicile/travail puisse être accompagné par son employeur. »

Enfin, si cela semble bénéfique pour les salariés dont sept sur dix utilisent leur voiture personnelle pour aller travailler, cette aide pourrait aussi s'avérer positive pour les entreprises qui peinent parfois à recruter de potentiels candidats qui n'ont pas les moyens de se rendre sur le lieu de travail. Dans un premier temps réservé aux salariés du privé, le dipositif sera étendu au service public en 2020.


A découvrir