Mise au pas de la FED par Trump, acte 2 !

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Trump et la Fed c’est un peu comme Macron et ses Gilets jaunes… il y a plusieurs actes !

La FED c’est la Federal Reserve américaine, la banque centrale.

« Avec Donald Trump, une Fed bientôt sous influence ? » c’est le titre de cet article de l’AFP qui cache à peine son inquiétude devant autant d’outrecuidance monétaire de la part de la Maison Blanche.

Il faut dire que Trump depuis 1 an et contrairement à ses prédécesseurs tire à boulet rouge sur la banque centrale en expliquant à qui veut l’entendre que l’idée de monter les taux d’intérêt est une idée totalement stupide.

Économiquement Trump a parfaitement raison. Dans un monde qui croule sous les dettes augmenter le prix de la dette est totalement imbécile, à moins de vouloir volontairement provoquer l’insolvabilité de tout le monde. C’est donc une politique suicidaire.

Suicidaire, sauf, qu’il faut maintenir la fiction imaginaire que la FED peut normaliser la politique monétaire et n’est pas obligée pour l’éternité d’imprimer chaque mois, plus de dollars que le mois précédent.

Les hurlements de Trump, servent donc bien la FED, puisque cela lui permet de modifier son discours sous la « pression » du président américain. Au premier abord Trump peut donc sembler brutal. En seconde lecture, la FED comme le président américain se servent mutuellement. Ils ne l’avoueront jamais.

Trump veut des taux plus bas, et plus d’injection de monnaie

Trump veut se faire réélire et faire son second mandat. Il est peu probable que Trump explique qu’il est indispensable de ne point trop créer de monnaie et laisse les démocrates parler de leur théorie monétaire moderne sans rien faire.

Il est vraisemblable que Trump double par la gauche les démocrates et leur TMM en l’appliquant avant qu’ils ne soient même élus ce qui va annihiler l’avantage programmatique que les démocrates pensent se forger.

N’oubliez pas que Trump est un horrible « populiste ». Or les démocrates veulent donner de l’argent à tout le monde en imprimant autant de dollars qu’il sera nécessaire pour relancer l’économie.

C’est tout de même la définition même du populisme monétaire que de vouloir faire tourner les rotatives à plein régime…

Trump est un pragmatique.

Il tournera lui-même la manivelle et n’aura pas besoin des démocrates pour le faire.

L’AFP se demande aussi si « la politisation de la gouvernance monétaire américaine est en marche » ?

« Stephen Moore, 59 ans, l’un de ses anciens conseillers de campagne, est un économiste controversé souvent pris en flagrant délit de contrevérités.

Herman Cain, 73 ans, a dirigé une chaîne de pizzerias et a été membre d’une branche régionale de la Fed. Sa candidature à la présidentielle de 2012 a été torpillée par des allégations de harcèlement sexuel »…

Rien ne dit que ces deux hommes seront confirmés par le Sénat, mais de telles nominations font peur et inquiètent les penseurs « Ligne Maginot ».

Un penseur Ligne Maginot c’est le type qui vous dit « on a toujours fait comme ça »…. Les penseurs Ligne Maginot à qui on dit que l’on va faire totalement autrement, que l’on ne vas pas monter les taux, qu’on va imprimer autant que l’on veut, que l’on va monétiser les dettes comme des petits gorets n’y comprennent plus rien et se retrouvent perdu. Ils ont peur pour l’indépendance de la FED !

« On a clairement atteint un point où les menaces contre l’indépendance de la Fed sont au plus haut depuis des décennies », a également réagi Tim Duy, professeur d’économie de l’université de l’Oregon et spécialiste de la Banque centrale.

Il faut en effet remonter aux années 1970 et à Richard Nixon pour retrouver des pressions de cet ordre sur l’institution monétaire: à la veille de sa réélection en 1972, il avait pressé le patron de la Fed Arthur Burns de baisser les taux.

La Fed avait obtempéré, soutenant une économie déjà en sur-régime. Cette politique de l’argent facile devait nourrir l’inflation galopante de la fin des années 1970 ».

Bouhhhhhh Ouin-Ouin…. Vilaine inflation je tremble !

Il a peur l’économiste Ligne Maginot. Il veut creuser des tranchées pour faire face aux hordes inflationnistes.

Pourtant, rien ne se passera comme dans les années 70. Le dollar ne s’effondrera pas. La fausse croissance donnera l’impression d’une expansion économique, et l’inflation ne sera pas aussi forte que cela.

Vous assistez, nous assistons à l’émergence d’une économie administrée d’un nouveau type.

Nous allons vers la mise en place d’une TMM de premier niveau sous 24 mois et a priori sous 12 mois pour que cela laisse le temps à Trump de tirer les marrons du feu pour… sa réélection !

Cela va être passionnant de voir ce qu’il va se passer maintenant dans l’acte 2 du conflit entre le président et la banque centrale et quelle TMM Trump va obtenir.

Ce qui est certain c’est que les banques centrales ne monteront plus les taux. Reste à savoir comment les banques centrales vont arroser d’argent, qui elles vont arroser d’argent et à hauteur de combien. Enfin accessoirement, quelles seront les conséquences financières de cela, quels seront les risques, et pour nous, comment placer nos sous… Je commence à avoir quelques petites idées!!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.