Pouvoir d'achat : des propositions pour l'augmenter de 9 milliards d'euros

320 €
Douze propositions pour augmenter le pouvoir d'achat de 320 euros par
ménage français.

L'UFC-Que-choisir a réalisé une liste de douze propositions pour diminuer le pouvoir d'achat des Français de neuf milliards d'euros au total. Elle appelle les consommateurs à venir signer cette contribution pour la porter ensuite au grand débat.

Une liste de douze propositions pour augmenter le pouvoir d'achat de 320 euros par ménage français

Le pouvoir d'achat est au cœur des préoccupations des Gilets Jaunes. Ces derniers seront sûrement intéressés par l'initiative de l'UFC-Que-Choisir qui publie La contribution des consommateurs, lundi 4 février 2019, une liste de douze propositions pour l'augmenter de neuf milliards d'euros, soit 320 euros par ménage français. L'association en appelle donc aux consommateurs : elle leur demande de signer cette contribution en choisissant « les trois propositions les plus urgentes à leurs yeux ».

Le but est de les porter ensuite dans le cadre du grand débat. Et il y a un vrai enjeu économique puisque, selon l'UFC-Que Choisir, si ces propositions étaient appliquées, cela pourrait permettre des millions d’euros d’économie pour les ménages. Et d'expliquer dans un communiqué : « Sans surcoût pour les finances publiques, cet ensemble de mesures a pour objectif de faire diminuer les prix en s'attaquant à divers rentes ou dysfonctionnements de marché ».

Supprimer les augmentations de prix du 1er février

La première mesure consiste en une annulation pure et simple des augmentations de prix de certains produits du 1er février liées à l'entrée en vigueur de la loi Alimentation. L'association estime que la suppression pourrait permettre « 800 millions d'euros d'économies ». En outre, l'UFC estime possible une économie de 650 millions d'euros par an grâce à « une régulation des dépassements d’honoraires pour tous les médecins. »

Et si les banques supprimaient les commissions d'intervention en cas d'incident bancaire ? Cela dégagerait 2,8 milliards d'euros par an, toujours selon l'UFC. Dans le même domaine, l'association propose que les consommateurs gardent le même numéro de compte bancaire lorsqu'ils changent de banque afin de baisser leurs frais bancaires : ceci représenterait une économie d'1,2 milliard d'euros par an.

Encadrer les loyers, diminuer le coût du permis de conduire...

Avec sa cinquième mesure, l'UFC souhaite faciliter le changement des assurances santé : elle réclame un « choc de concurrence » en offrant notamment la possibilité de résilier à tout moment. « Cette mise sous tension des organismes assureurs les contraindrait à enfin réduire leurs frais de gestion » et réaliser une économie d'1,2 milliard d'euros par an.

L'UFC-Que Choisir demande aussi l'application de l'encadrement des loyers dans les zones les plus tendues. Autre idée de l'association en faveur des consommateurs, la réforme de l’apprentissage de la conduite avec pour but de diminuer le coût du permis. La libéralisation de la vente de pièces de carrosserie automobiles est estimée à 415 millions d'euros par l'association. D'autres propositions concernent les baisses des cours des matières agricoles sur les prix alimentaires, les aides à la rénovation énergétique...


A découvrir