Quelles aides pour changer de chaudière ?

90 %
Pour les ménages les plus modestes, Ma Prime Rénov' peut couvrir
jusqu'à 90% du devis.

Je vais continuer aujourd’hui sur le thème du chauffage, puisque c’est désormais malheureusement d’actualité.

L'aide Ma Prime Rénov

Si vous devez changer de chaudière parce qu’elle est à bout de souffle, sachez que les règles vont changer à partir de jeudi 1er octobre. Désormais, tous les propriétaires, qu’ils occupent leur logement ou bien qu’ils le louent, ont accès à “Ma Prime Rénov”. Il ne s’agit plus d’un crédit d'impôt, mais d’une aide financière directe, versée par l’Agence Nationale de l’Habitat.

L’aide sera calculée en fonction des revenus, et versée sous 15 jours à un mois, maximum. Concrètement, cela signifie qu’il ne sera plus nécessaire de faire l’avance de l’intégralité de la dépense pour régler le professionnel ayant effectué les travaux.

Faire plusieurs devis

Et comme les banques ne sont pas avares de crédits dédiés à la transition énergétique et aux travaux de rénovation, au final, vous pouvez faire installer une nouvelle chaudière pour moins de 50 euros par mois. À ce sujet, je vous partage mon expérience personnelle, une fois n’est pas coutume. Pour le même chantier, à savoir la même chaudière à remplacer, j’ai fait faire six devis par des artisans différents. Non pas par caprice, mais parce que je n’étais pas satisfait de ce qui m’était proposé par les cinq premiers.

Vous me croirez si vous voulez, mais il y avait un rapport du simple au triple entre les devis les plus extrêmes. Et le plus économique était aussi celui qui intégrait une offre de financement à 0%. Morale de l’histoire : demandez plusieurs devis, et tant que vous n’êtes pas sûr d’avoir trouvé la meilleure offre, persévérez !  


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).