Ryanair : pas d'indemnisation des voyageurs pendant la grève

400
Depuis le début du mouvement social des pilotes, Ryanair a supprimé
400 vols.

Les passagers qui ne pourront pas voyager sur les lignes Ryanair en raison de la grève des pilotes ne recevront aucune indemnisation de la part de la compagnie aérienne. Au mépris de la législation européenne.

Dans le bras de fer qui oppose Ryanair aux syndicats de pilotes partout en Europe, la compagnie aérienne à bas coûts a décidé de se mettre les passagers à dos. Le patron de l'entreprise, Michael O'Leary, a en effet jugé que les annulations de vols en raison de la grève des pilotes sont une « circonstance extraordinaire » qui ne donne pas lieu à une indemnisation. Le PDG de Ryanair estime en effet que le syndicat des pilotes agit de manière « déraisonnable » et « totalement hors de contrôle » de la société.

Législation européenne

Selon la législation européenne, une circonstance extraordinaire permet effectivement à une compagnie aérienne de s'affranchir de l'indemnisation des voyageurs. Mais une grève des pilotes ou des personnels n'en est pas une : un arrêt de travail ne peut être qualifié de « circonstance extraordinaire », selon un arrêt de la Cour de justice de l'Union européenne datant du 17 avril. Il s'agissait alors de juger une affaire identique concernant Lufthansa.

Indemnisation sur tapis vert

Deux voyageurs ont fini par obtenir réparation alors que leur vol avait été annulé suite à une grève des pilotes, deux ans plus tôt. L'indemnisation peut aller de 250 à 600 euros par passager, en fonction de la durée du retard ou de l'annonce de l'annulation. Ryanair pourrait se retrouver dans cette même situation… Il faudra toutefois que des voyageurs aillent en justice et comme on le voit, cela peut durer longtemps avant d'obtenir gain de cause.


A découvrir