Les tarifs réglementés du gaz augmentent en décembre

0,97 %
La hausse des tarifs réglementés du gaz est de 0,97% pour le mois de
décembre.

À partir du 1er décembre, il sera plus cher d'utiliser le gaz, que ce soit pour se chauffer ou pour cuisiner. La Commission de régulation de l'Énergie (CRE) a fait savoir que les tarifs réglementés allaient augmenter à partir de ce vendredi.

Comme toujours, la hausse ne sera pas uniforme selon l'usage que l'on a du gaz. Pour les foyers utilisant le gaz pour la cuisson, l'augmentation sera de 0,3%. Les ménages qui s'en servent pour se chauffer et pour cuisiner paieront 0,6% de plus. Enfin, ceux qui utilisent le gaz pour se chauffer verront une hausse de leur facture de 1%, ce qui tombe mal étant donné la saison hivernale qui bat son plein. En moyenne, la Commission de régulation a annoncé une hausse de 0,97%.

Troisième hausse mensuelle

Cette augmentation est la troisième consécutive, après un mois de novembre où les tarifs réglementés ont connu une hausse de 2,6%, et de 1,2% pour le mois d'octobre. La CRE tient toutefois à souligner que depuis le 1er janvier 2014, les tarifs réglementés ont en fait baissé, et de manière assez sensible puisque le recul est de 16,6%. Ces derniers mois, les prix sur le marché de gros des Pays-Bas et du marché français PEG Nord, sur lesquels repose une bonne partie de la formule tarifaire de la CRE, ont connu des hausses.

Concurrence sur le marché du gaz

En France, 5,4 millions de Français (particuliers et TPE) sont abonnés aux tarifs réglementés, dont une part écrasante chez Engie (5,2 millions). Il y a 11 millions d'abonnés au gaz dans l'hexagone ; 47% d'entre eux ont opté pour une offre du marché : l'opérateur historique y est concurrencé par plusieurs autres fournisseurs. Les tarifs réglementés sont voués à disparaitre à plus ou moins court terme, suite à une décision du Conseil d'État confirmant que leur maintien était contraire au droit européen.


A découvrir

Olivier Sancerre

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.