Télévision : certaines publicités bientôt interdites ?

1 MILLIARD €
Le syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV) chiffre les
pertes potentielles à plus d'un milliard d'euros.

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili pourrait déposer dès cette automne, un texte de loi visant à encadrer les publicités à la télévision. Dans sa ligne de mire les produits nuisant à la santé et à l'environnement.

En ligne de mire les spots publicitaires pour les produits nuisant à la santé et à l'environnement

Le journal du dimanche publiait le 20 septembre un article annonçant la préparation d'un texte de loi par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. En jeu dans ce projet de loi, la réglementation de la publicité à la télévision. Ainsi, dès 2022, les publicités mettant en avant des produits nuisant à la santé ou à l'environnement.

Si le projet de loi est adopté, dès 2022, vous pourrez dire adieu aux publicités de certains groupes tels que Mc Donald's ou encore la publicité pour le Nutella du groupe Ferrero qui promeuvent l'obésité notamment infantile. Fini aussi les spots publicitaires pour les voitures trop polluantes ou bien encore pour les comparateurs de vol ou les offices du tourisme des DOM qui incitent à prendre l'avion et donc incitent à la pollution.

Un projet en cours de préparation

L'article du JDD précise qu'une réunion s'est tenue durant le week-end avec les représentants des chaînes de télévision, des annonceurs, de certains acteurs de la publicité mais aussi les représentants de la Convention citoyenne.

Déjà très impacté par la crise sanitaire, le milieu publicitaire devrait être encore plus touché par le projet de loi. Le syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV) chiffre auprès du JDD les pertes potentielles à plus d'un milliard d'euros pour les acteurs du secteur.


A découvrir