Chômage : les cadres trouvent plus vite un travail, sauf les seniors

Les statistiques du chômage révèlent un écart important. Les cadres retrouvent un travail plus vite que la moyenne des chômeurs au global, mais il existe d’importants écarts d’âge et de diplôme.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 17 janvier 2023 à 11h27
Chômage Cadres écart Diplome âge Marché Du Travail
4,1 %Le taux de chômage des acdres est bas par rapport à la moyenne des chômeurs. Seulement 4,1% d'entre eux sont en recherche d'emploi et trouvent d'ailleurs un travail plus vite que la moyenne.

Moins de chômage pour les cadres mais plus pour les seniors

Le chômage des cadres est bas, ils retrouvent plus vite un travail. Telle est l’observation déduite de l’étude conjointe de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) avec Pôle emploi. Ainsi, par rapport au reste du marché du travail, le taux de chômage des cadres est bas, à 4,1% en 2021 contre 7,9% de l’ensemble des actifs. Pour autant cette facilité à retrouver un emploi masque une certaine différence selon les âges. En effet, les cadres plus âgés peinent plus que les autres à entrer de nouveau sur le marché du travail. Il s’agit surtout des cadres de plus de 55 ans.

La raison de cette difficulté est simple. Ils sont régulièrement dépassés par l’entrée des jeunes diplômés dans le monde du travail. Ainsi la part de seniors cadres en recherche d’emploi augmente toujours aux mois de juin et de septembre, soit les deux échéances de cycle d’études supérieures. Bien qu’inscrits sur les listes de recherche de travail, ces jeunes diplômés n’y restent souvent pas longtemps. Ils trouvent rapidement un premier travail.

Écart d'âge et niveau de diplôme

Parmi les 485.000 cadres au chômage recensés fin juin 2022, la moitié retrouve un travail dans les six mois qui suivent. Qu’il soit d'ailleurs temporaire ou durable. Ce délai de 6 mois ne correspond qu’à 43% des chômeurs globaux. Il faut en moyenne beaucoup plus de temps à un chômeur non cadre pour être de nouveau intégré dans une entreprise. Passé le cap des 12 mois, cet écart d’embauche se résorbe un peu, à 64% d’emploi des cadres contre 58% au global. Les cadres restent cependant favorisés.

Si cet écart d’emploi est important, il s’explique par la quantité de jeunes diplômés sortant des écoles chaque année. Ceux-ci modifient les statistiques favorablement pour les cadres. Mais un autre écart apparait alors. Celui entre cadres diplômés et cadres chômeurs peu diplômés ou âgés. Ainsi sur 95.000 chômeurs cadres, les moins de 35 ans ne représentent que 18%, contre 39% pour les plus de 55 ans.

Aucun commentaire à «Chômage : les cadres trouvent plus vite un travail, sauf les seniors»

Laisser un commentaire

* Champs requis