Réchauffement climatique : une nouvelle espèce a disparu

La montée du niveau de la mer a conduit à la première extinction locale d’une espèce aux États-Unis. Le Pilosocereus millspaughii, un cactus unique, a disparu de la Floride.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Grégoire Hernandez Publié le 10 juillet 2024 à 15h00
espece-disparition-rechauffement-climatique

La montée des eaux : une menace inéluctable pour les espèces

La montée du niveau de la mer est devenue une grande menace pour les espèces côtières. Le Pilosocereus millspaughii, un cactus autrefois abondant en Floride, en est la première victime enregistrée. Jennifer Possley, co-autrice de l'étude dévoilée le 9 juillet 2024, explique que l'intrusion d'eau salée et l'érosion des sols ont conduit à une salinité accrue, mortelle pour ces cactus. L'ouragan Irma en 2017 et les marées de 2019 ont accéléré cette dégradation, laissant les sols calcaires, autrefois propices à la croissance de ces plantes, inhospitaliers.

Découvert en 1992, le Pilosocereus millspaughii, pouvant atteindre six mètres de haut, était connu pour ses fleurs blanches et ses fruits rouges entourés de poils laineux. Unique à l'île de Key Largo, ce cactus ne pousse désormais plus à l'état sauvage aux États-Unis. Selon Jerald Pinson, cette extinction est particulièrement inquiétante, car elle pourrait préfigurer le sort de nombreuses autres plantes côtières. En 2021, il ne restait que six cactus vivants sur les 150 recensés autrefois, une chute dramatique due à des conditions environnementales de plus en plus hostiles.

Le cactus n'a pu être sauvé

Les chercheurs ont observé une corrélation directe entre la salinité du sol et la mortalité des cactus. Les sols sous les cactus morts étaient bien plus salés que ceux sous les survivants. En plus de l'eau salée, les cactus ont été victimes des animaux cherchant désespérément des sources d'eau douce de plus en plus rares. George Gann, co-auteur de l'étude, souligne que plus d'une espèce végétale indigène sur quatre est gravement menacée d'extinction ou déjà éteinte localement dans le sud de la Floride.

Pour tenter de sauver l'espèce, les chercheurs ont transplanté les quelques cactus restants dans des serres ou des lieux protégés en extérieur. Plus d'un millier de graines ont été conservées pour des tentatives futures de replantation dans des environnements propices, bien que ces derniers se fassent de plus en plus rares. "Nous sommes en première ligne de la perte de biodiversité", affirme George Gann.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Étudiant en école de journalisme. Journaliste chez Économie Matin depuis septembre 2023.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «Réchauffement climatique : une nouvelle espèce a disparu»

Laisser un commentaire

* Champs requis