Les télécommunications, partenaires de l’Internet des objets

À la base de l’IoT se trouve la connexion Internet. Les opérateurs télécoms ont toujours soutenu l’IoT en fournissant cette connexion rapide et fiable. Cette contribution fondamentale, bien que relativement simple, conditionne les innovations de l’IoT, régies en grande partie par les limites de la bande passante et de la vitesse offertes par l’internet classique.

Dawei Shi
Par Dawei Shi Publié le 28 décembre 2022 à 14h16
Iot Internet Objets Reseaux 5g
1,1 MILLIARD $L'IoT apportera 1,1 milliard de dollars US à l'économie mondiale d'ici 2025.

Grâce à la connexion Internet fournie par les opérateurs, de nombreuses sociétés ont été en mesure d'offrir des services IoT de base sans avoir recours à d’autres services de télécommunications.1 2 3

Cependant, les entreprises de télécommunications vont plus loin, en aidant leurs clients à développer des capacités d'analyse de données récupérées depuis leurs appareils Internet des objets. Les opérateurs fournissent des plateformes interactives permettant de recueillir des données, de les analyser et de glaner davantage d'informations.

Cette collaboration s'étend également à l'apprentissage de l'IoT. Beaucoup d'entreprises hésitent à s'engager dans cette voie pour des raisons de coût et de complexité, ou simplement par manque de connaissances en matière d’analyse de données. Les entreprises de télécommunications évoluent sans cesse pour proposer leur soutien et partager leur expertise en matière de services IoT adaptés à leurs clients.

IoT, Télécommunications et 5G

Aujourd'hui, les applications IoT de pointe exigent des connexions Internet plus rapides et plus flexibles, disponibles seulement par les nouveaux réseaux 5G.
Dans certains domaines, l'IoT a été limité par l'absence de 5G. Par exemple, l'Internet traditionnel ne peut pas acheminer les grandes quantités de données générées par les dispositifs IoT assez rapidement pour permettre des réponses automatisées en temps réel. En revanche, avec une plus large bande passante, la 5G augmentera la rapidité de transmission de données, ce qui permettra de connecter davantage d’appareils et de logiciels à l'Internet
3. Cette meilleure couverture est le résultat de la structure décentralisée de la 5G : de petites cellules généralement placées sur des infrastructures urbaines, telles que les lampadaires et les abribus, rapprochent la source de connexion Internet aux utilisateurs, réduisant ainsi la latence, le temps que mettent les appareils à communiquer avec les réseaux sans fil.4

C'est la prochaine étape pour les entreprises de télécommunications : fournir l'infrastructure numérique nécessaire à la 5G et, finalement, à l'IoT. Des opérateurs avant-gardistes ont déjà créé des réseaux IoT dédiés à certains secteurs. Leurs efforts visent notamment à gérer des projets pilotes, créer des bancs d'essai et des pôles d'innovation pour créer la prochaine génération de produits et services Internet. Cela implique de travailler avec des partenaires gouvernementaux, des start-ups et des éditeurs de logiciels. Par exemple en Chine, l'un des leaders mondiaux de la 5G, a dirigé le tout premier essai gouvernemental sur les nouvelles technologies en 2017-2018. Ce partenariat a permis aux entreprises locales et internationales de tester des produits avant leur commercialisation, sur le pilote 5G, et a contribué au développement des premières normes.5

Arti Shi 28122022

L’essor de l’IoT bas débit (NB- IoT)

Le monde entier travaille sur la combinaison de la 5G avec la technologie de l’Internet des objets à bas débit (Narrow Band- IoT). Cette norme est conçue pour fournir une connectivité très efficace et rentable en exploitant une faible bande passante. Elle a la particularité de faciliter la connexion des objets situés dans des endroits difficiles à raccorder au réseau électrique, avec une utilisation limitée des batteries.7 Cela permet de faire fonctionner les connexions sans avoir besoin de les mettre à jour manuellement durant une longue période pouvant aller jusqu’à 10 ans. 8

Bien qu’une bande passante moins large restreigne la quantité d’information pouvant être transmise, cela n’est pas limitatif pour la plupart des dispositifs IoT ; au contraire, les experts de l’industrie suggèrent que d’ici 2028, les connexions bas débit telles que le NB-IoT représenteront plus de 60% de toutes les connexions IoT.9

Pour les opérateurs télécoms, la 5G leur permet d’être « présents dès le départ, en ce qui concerne les offres de services qui aident les entreprises à comprendre l’IoT actuel et futur », déclare Matthew Kendall.

L'Internet est partout

L'IoT apportera 1,1 milliard de dollars US à l'économie mondiale d'ici 2025.

Que peuvent faire aujourd'hui les chefs d'entreprise pour se préparer à la « deuxième phase de l'Internet » de demain ?10 Le message fondamental est de rester proactifs :

Collaborer avec des experts techniques pour mieux comprendre comment l'IoT peut profiter à leur entreprise. Les dirigeants doivent consulter des experts de ce domaine. Il peut s'agir d'entreprises innovantes ou de groupes de travail internes spécialisés dans l'IoT.

Investir dans des infrastructures et compétences numériques dans le cadre de toute nouvelle stratégie. L'IoT est une solution dispendieuse et, dans certains cas, il faudra repenser radicalement les processus, les équipements et le personnel. Les dirigeants doivent investir en amont, notamment pour s'assurer que les composantes les plus sûres soient utilisées tout au long du processus.

Se préparer à la manière dont la concurrence pourrait adopter l’IoT et pourrait perturber le secteur. Qu'une entreprise choisisse ou non de mettre en œuvre l'IoT, les taux d'adoption devraient augmenter au cours des prochaines années. Les secteurs qui n'ont pas encore subi de perturbations dues aux start-ups lors de la première phase de l'Internet pourraient voir apparaître de nouvelles entreprises technologiques sur leurs marchés.

Il existe des soutiens pour ceux qui sont inspirés par le potentiel de l'IoT, qui ne sont pas sûrs de la méthode à suivre. Dans leurs préparatifs au monde de l'Internet des Oblets, les chefs d'entreprise doivent se souvenir des leçons apprises lors de la première phase de l'Internet : ceux qui traînent des pieds risquent de se retrouver dans la même situation qu’un Kodak.

1 The “Bank of Things”: The Application of IoT in the Financial Sector, Cyberstartup Observatory

² Nanosatellite Telecommunications: A Market Study for IoT/M2M applications, London Economics (2017)

3 Telecom Crimes Against the IoT and 5G - TrendLabs Security Intelligence Blog, Trend Micro (2019)

4 The road to 5G: The inevitable growth of infrastructure cost, McKinsey (2018)

5 Ibid.

6 La Chine a pris de l’avance dans la course à la 5G, EY (2018)

7 Low Power Wide Area Technology, Thales

8 Specialised Narrowband IoT Services, Vodaphone

9 Growth in the IoT market will be sizeable, but challenges remain for operators. Analysys Masson (2020)

10 How the world will change as computers spread into everyday objects, The Economist (2019)

Dawei Shi

Responsable du département Mobile chez China Telecom (Europe) en France.

Aucun commentaire à «Les télécommunications, partenaires de l’Internet des objets»

Laisser un commentaire

* Champs requis